Version réduite du projet de centre commercial Be-Mine à Beringen

Version réduite du projet de centre commercial Be-Mine à Beringen

Le projet de centre commercial Be-Mine, qui devrait voir le jour sur les anciens terrains miniers de Beringen, a obtenu un permis du collège échevinal, mais pour une version fortement réduite par rapport au plan initial.

28.000 m² de  ‘funshopping‘

L’administration communale de Beringen a sérieusement réduit la demande initiale : la surface prévue  est passée 34.000 m²  à 28.000 m² et des  150 magasins projetés  à l’origine, il en reste seulement  50. « Ce sont principalement les magasins alimentaires et les services qui ont été rayés », explique l’échevine Anne Wouter-Cuypers. L’on a opté délibérément pour le ‘funshopping’ , notamment les magasins de vêtements et les commerces vendant des  produits de luxe, afin que les visiteurs s’attardent plus longtemps dans le centre commercial et pour éviter une surcharge au niveau du trafic.


Mi-mai la Commission économie du parlement flamand  avait déjà laissé entendre que Be-mine devrait restreindre son ambitieux projet, car celui-ci irait à l’encontre de la note du gouvernement flamand visant à renforcer les centres-villes. D’autre part le Comité socio-économique national pour la Distribution avait lui aussi émis un avis négatif auprès du collège échevinal de Beringen.


Patrick Butteneers d’Unizo Limbourg pour sa part a déjà annoncé qu’il irait en appel contre le permis du collège des échevins : « Le complexe commercial, même réduit, est toujours trop grand et signifiera la fin pour de nombreux petits commerçants » , craint l’organisation des indépendants.

 

Réhabilitation du site minier de 31,5 hectares

Le centre commercial s’inscrit dans un vaste projet de réhabilitation des terrains miniers de Beringen. Outre le shopping center, le site qui s’étend sur  31,5 hectares, accueillera également  500 nouveaux logements, des établissements horeca, un musée et un hôtel. Ce projet prestigieux devrait générer 630 nouveaux emplois. La construction se déroulera en différentes phases et s’étalera sur 10 ans. Le montant de l’investissement   pour ce méga projet , conçu par Democo, Groep Van Roey et la LRM (Société limbourgeoise de reconversion), s’élève à 172,5 millions d’euros.


Stijn Bijnens, directeur de  la LRM, avait déjà émis des craintes quant à la réduction du projet, qui selon lui, mettrait en péril la réalisation du projet global.  En effet, le secteur privé intervient financièrement dans la restauration des 100.000 m² de bâtiments miniers ;  seule la rénovation du toit du lavoir à charbon coûterait  déjà  30 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les centres commerciaux d’AG Real Estate terminent l’année en beauté

17/01/2018

En 2017 le nombre de visiteurs dans les sept centres commerciaux du groupe immobilier AG Real Estate a légèrement augmenté par rapport à 2016, et ce notamment grâce aux excellentes performances de City2 à Bruxelles.

Uplace reconverti en forêt ?

29/12/2017

« La seule reconversion utile du site Uplace serait une forêt récréative. Dans une région densément peuplée, une forêt destinée aux jeux et au sport est la seule option possible et souhaitable », selon Hans Bonte, bourgmestre de Vilvorde.

Le Conseil d’Etat dit non à Uplace

22/12/2017

Les chances d’un jour voire la construction d’Uplace à Machelen, dans n’importe quelle forme, sont encore diminuées. Le Conseil d’Etat vient d'annuler le plan régional d'exécution spatiale pour le projet.

Unibail-Rodamco acquiert son concurrent Westfield

12/12/2017

Unibail-Rodamco rachète son concurrent Westfield pour 14 milliards d’euros. Grâce à cette reprise, le groupe franco-néerlandais ajoute 35 centres commerciaux à son portefeuille, dont 33 aux USA, et devient la plus grande société immobilière au monde.

Les rues commerçantes bruxelloises restent (malgré tout) fort fréquentées

11/12/2017

La ville de Bruxelles a réussi à se redresser après les attentats terroristes. Les grandes rues commerçantes restent très fréquentées : la rue Neuve en particulier a connu une très bonne année et a même dépassé les autres ‘hotspots’ de la capitale.

Ultime tentative de sauvetage pour Uplace

08/12/2017

Après des mois de négociations secrètes un plan ultime a été élaboré afin de sauver le projet Uplace. La nouvelle proposition est une version allégée par rapport au  plan initial.

Back to top