Vilvorde et Machelen en désaccord total concernant le projet Uplace

Vilvorde et Machelen en désaccord total concernant le projet Uplace

La ville de Vilvorde demande à la ministre flamande, Joke Schauvliege (CD&V), de confirmer en appel la décision de la députation du Brabant Flamand de refuser à Uplace un permis d’environnement. Uplace veut construire à Machelen, commune voisine de Vilvorde, un projet à grande échelle englobant un centre commercial, un espace récréatif, des bureaux et un hôtel. Machelen par contre, fervent adepte de ce projet, espère obtenir rapidement les permis nécessaires, selon l’agence de presse Belga.

Machelen ‘pour’ …

Machelen plaide depuis longtemps la cause de ce projet. Des études antérieures ont démontré que l’implantation d’un retail à grande échelle contribuerait à la reconversion de l’ancienne zone industrielle de Machelen-Vilvoorde. « Le projet Uplace de par sa grande envergure a incité les autorités à chercher une solution intégrée pour l’amélioration de la mobilité », selon la commune de Machelen.

 

Machelen estime que les magasins Uplace seront complémentaires et ne nuiront en aucun cas aux centres de commerce avoisinants. D’autre part le projet crée dans la région un climat attrayant pour l’investissement et génère, après les nombreuses restructurations du passé (DHL, Sabena), de nombreux jobs pour des travailleurs peu qualifiés, toujours selon Machelen.

 

… et Vilvorde ‘contre’

Leurs voisins  en revanche  voient la situation de façon totalement différente. En effet Vilvorde estime que ce projet de grande envergure est diamétralement opposé à la politique du gouvernement flamand qui vise à renforcer le centre-ville. Des études ont démontré que les centres de commerce dans les villes et communes avoisinantes finiront par disparaître. D’autre part l’implantation même du projet près du Ring bruxellois est un mauvais choix qui entraînera de gros problèmes au niveau de la mobilité. Selon Vilvorde,le projet Uplace compromettrait la reconversion de la zone industrielle Machelen-Vilvorde en gaspillant les possibilités de développement, que la Flandre a créées pour cette région.

 

Aux dires de son COO, Lorin Parys, Uplace a déjà annoncé qu’ils iraient en appel contre le refus du permis d’environnement. « Nous avons entière confiance dans le gouvernement flamand et attendons une décision au plus tard dans le courant du mois de mars. »

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Une ancienne forge de Stella Artois transformée en marché alimentaire

26/04/2017

D’ici peu une ancienne forge de Stella Artois à Louvain sera transformée en marché alimentaire couvert. Ce projet situé à la Sluisstraat a été présenté hier et coûtera environ 140 millions d’euros.

Uplace doit licencier des employés

26/04/2017

Suite à la nouvelle incertitude concernant l’obtention des permis pour le centre commercial Uplace à Machelen, le promoteur se voit contraint de licencier une dizaine d’employés.

Le Conseil d’Etat suspend le permis environnemental de Uplace

30/03/2017

Une fois de plus Uplace doit mettre en attente ses projets de construction à Machelen. Le Conseil d’Etat vient de suspendre le permis d’environnement octroyé l’été dernier par le gouvernement flamand.

Nouveau gestionnaire pour Waasland Shopping, Toison d’Or & Co

30/03/2017

Le groupe immobilier anversois Ceusters-SCMS reprend l’exploitant de centres commerciaux et retail parks Devimo Consult, qui appartient à AG Real Estate. Le montant de cette méga transaction n’a pas été communiqué.

Waterloo s’oppose à l’ouverture d’un magasin Lidl

06/03/2017

La commune de Waterloo poursuit sa lutte contre une possible ouverture d’une filiale de la chaîne discount Lidl.  La semaine dernière, Jean-Claude Marcourt, ministre de l’Economie, avait pourtant octroyé un permis de construire pour le projet.

Déclin du commerce dans le centre-ville de Namur

06/03/2017

L’association des commerçants de Namur tire à la sonnette d’alarme. Selon leur rapport annuel, le commerce de détail dans le centre-ville est dans une spirale descendante. Grand temps de remédier à cette situation, estiment-ils.

Back to top