« L’avenir de la Cristallerie du Val Saint Lambert est extrêmement sombre »

« L’avenir de la Cristallerie du Val Saint Lambert est extrêmement sombre »

« L’avenir de la Cristallerie du Val Saint Lambert est extrêmement sombre », a déclaré le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt (PS) au Parlement wallon mercredi dernier. Les actionnaires ne disposent plus de possibilités de financement et pour l’heure aucune proposition de reprise n’a été présentée, déplorait-il. Un sauvetage de l’entreprise sérésienne semble dès lors bien incertain.

Deux candidats-repreneurs renoncent

La cristallerie de Seraing est en réorganisation judiciaire depuis le mois de février 2012. Ce sursis vient à échéance le 25 octobre.  « S'il n'y a pas de solution d'ici là, ce sera la faillite », affirme le ministre. Deux candidats étrangers, la cristallerie alsacienne Lalique et le groupe indien Sahara, avaient pourtant manifesté leur intérêt, mais ont finalement décroché.


Par ailleurs la Commission européenne surveille de près le dossier : en effet lorsque la cristallerie fut vendue en 2008 aux propriétaires actuels, les autorités wallonnes avaient injecté quelque 3 millions d’euros dans l’entreprise. Une initiative que n’avait pas apprécié la Commission européenne, estimant que le prix auquel la cristallerie avait été rachetée à l’époque dépassait de loin la valeur de l’entreprise. Dès lors toute reprise est soumise à l’approbation de la Commission. « Nous allons voir dans quelle mesure on peut entretenir l'activité, dans le respect des règles européennes », a précisé le ministre.


Six fours à l’arrêt

Pour l’instant la cristallerie, dont les six fours sont à l’arrêt, ne produit plus qu’une fois par semaine. Néanmoins la direction a confirmé que les 59 ouvriers, qu’emploie encore la cristallerie, percevraient leur salaire pour le mois d’octobre.


Les propriétaires actuels, Justin Onclin et Pierre Grivegnée,  et les mandataires désignés par le tribunal dans le cadre de la loi sur la continuité des entreprises ont jusqu’au 25 octobre pour sauver le fleuron wallon du naufrage.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Ikea Belgique se lance dans la vente de panneaux solaires

12/10/2017

Désormais l’enseigne d’ameublement Ikea vend également des panneaux solaires. Contrairement aux meubles, pas question ici de kits à monter soi-même. Pour l’installation Ikea collabore avec le britannique Solarcentury.

èggo fête son 10ème anniversaire avec un nouveau concept

11/10/2017

A l’occasion de son 10ème anniversaire le cuisiniste èggo dévoile ses ambitions pour l’avenir : le déploiement d’un nouveau concept de magasin, la poursuite de son expansion internationale et une profonde digitalisation.

Ikea progresse de 4%, mais vise plus haut encore via les ventes online

10/10/2017

Durant l’exercice écoulé la chaîne d’ameublement suédoise Ikea a vu son chiffre d’affaires progresser de 3,8% à 34,1 milliards d’euros. La croissance est encore légèrement supérieure aux Pays-Bas, voire même nettement plus élevée en Belgique.

Alibaba crée une enseigne ‘style Ikea’

26/09/2017

A Hangzhou le géant chinois du e-commerce Alibaba a ouvert son premier magasin physique d’ameublement Home Times, inspiré par Ikea. Quatre magasins supplémentaires sont prévus pour cette année et 15 autres devraient s’y ajouter l’an prochain.

Auping Plaza prolonge l’expérience en ligne jusqu’au magasin physique

05/09/2017

Avec l’ouverture de trois magasins cette année et une série de nouveaux projets prévus l’an prochain, le spécialiste du sommeil Auping navigue à contre-courant. Le concept Auping Plaza se veut un prolongement du parcours client initié en ligne. 

Beter Bed : CA en hausse, bénéfice en baisse

30/08/2017

Malgré une hausse du chiffre d’affaires de 6,7% au premier semestre de 2017, le spécialiste de la literie Beter Bed Holding a vu son bénéfice net chuter de plus de 11% à 7,5 millions d’euros.

Back to top