Après un bon départ en 2014, l’industrie du meuble belge à nouveau en recul

Après un bon départ en 2014, l’industrie du meuble belge à nouveau en recul

Après avoir réalisé un excellent 1er trimestre, le secteur de l’ameublement belge n’a pas su poursuivre sur cette lancée au 2ème trimestre : le chiffre d’affaires est à nouveau en baisse et le reste de l’année ne s’annonce guère plus encourageant.

Un bon démarrage qui ne se confirme pas

L’année 2014 avait pourtant bien commencé pour l’industrie de l’ameublement belge : du mois de janvier à mars le chiffre d’affaires a progressé de 3,2%, la plus forte croissance trimestrielle depuis fin 2011. Mais ce redressement fut de courte durée, indique la fédération sectorielle Fedustria : au deuxième trimestre  le chiffre d’affaires était à nouveau en baisse de 1,5%. Sur les six premiers mois de l’année le chiffre d’affaires affiche néanmoins une modeste progression de 0,8% à 1,153 milliard d’euros.


Au niveau des catégories ce sont surtout les meubles d’habitation qui ont régressé (-10,8%), alors qu’en revanche les meubles de bureau (+15,9%) et les cuisines (+12 ,4%) ont progressé.


L’ensemble des chiffres n’en reste pas moins décevant pour le secteur, qui depuis son année record en 2011- avec une croissance de 8,4% - s’est retrouvé dans une spirale ascendante : en 2013 le secteur avait vu son chiffre d’affaires reculer de 3,6%.


De plus la Fedustria ne prévoit pas d’amélioration pour le reste de l’année : « Il faudra d’abord que l’activité économique reprenne et que la confiance du consommateur se rétablisse », estime la fédération. Et même à ce moment-là, il faudra encore attendre,  car « le secteur du meuble, en tant que fabricant de produits durables, réagit toujours avec retard aux mouvements de la conjoncture macro-économique. »


En 2013 l’industrie de l’ameublement et du bois en Belgique représentait une activité économique d’une valeur de 4,8 milliards d’euros et employait 19.621 personnes dans 1.331 entreprises.

 

Tags: