Blokker : bénéfice opérationnel annuel réduit de plus de moitié

Blokker : bénéfice opérationnel annuel réduit de plus de moitié

L’an dernier le chiffre d’affaires de Blokker Holding a régressé de 1,1% à 2,098 milliards d’euros, principalement en raison de la baisse des ventes d’articles ménagers. Toutefois le groupe perçoit « les premiers signes de redressement ».

Les ventes d’articles ménagers en recul de près de 3%

Le bénéfice opérationnel annuel a chuté de plus de moitié, passant de 139,5 à 65,3 millions d’euros. Un plongeon que le groupe, chapeautant notamment Blokker, Big Bazar et Xenos, explique par « l’évolution décevante du chiffre d’affaires dans la division ‘Ménage’ » et par « les lourds investissements ».


« Dans nos divisions ‘Maison’ et ‘Jouets’ nous constatons les premiers signes de redressement du chiffre d’affaires. La division ‘Ménage’ par contre continue de poser problème », commente le CEO Roland Palmer. En effet les ventes d’articles ménagers ont reculé de 2,9%, alors que le segment ‘Maison’ a su limiter les dégâts avec une légère baisse de -0,4%. Seule la division ‘Jouets’ est en croissance (+1,7%).


Par ailleurs le groupe a investi 3,1 millions d’euros dans la rénovation de son réseau de magasins : « Les points de vente rénovés affichent clairement une hausse du chiffre d’affaires », précise le CEO. Le groupe ne communique pas (encore) de chiffres séparés pour ses différentes filiales, sauf pour l’enseigne discount Big Bazar, dont le chiffre d’affaires a progressé de 16%, grâce à l’ouverture de 18 nouveaux magasins (ce qui porte le nombre total à 131).

 

Chiffre d’affaires online en hausse d’un quart

Côté online le groupe semble être sur la bonne voie : le chiffre d’affaires en ligne a progressé de 24% à 98 millions d’euros. Malgré tout la branche e-commerce, qui actuellement ne représente encore que 5% du chiffre d’affaires total, reste modeste. Toutefois le groupe espère booster ses performances online, grâce à l’investissement l’an dernier de 20,6 millions d’euros dans la logistique et l’ICT (principalement e-commerce et e-fulfilment) et grâce à l’ouverture cet automne d’un nouveau centre de distribution à Gouda, qui se chargera spécifiquement des commandes passées via internet.


« En 2014 nous avons donné le coup d’envoi de notre stratégie de transformation », souligne Palmer. « Notre forte croissance online et l’évolution positive du chiffre d’affaires dans les magasins rénovés montrent que nous sommes en bonne voie. Bien que nous soyons en train d’accélérer le processus de transformation, nous estimons que cette stratégie ne portera ses fruits que d’ici 2017. » Rappelons que Blokker au mois de février a procédé à une réorganisation, impliquant la suppression de centaines d’emplois.

 

Tags: