Carpetright dans de mauvais draps aux Pays-Bas et en Belgique

Carpetright dans de mauvais draps aux Pays-Bas et en Belgique

La chaîne britannique Carpetright est en difficulté aux Pays-Bas et en Belgique, dont les mauvaises performances ont contraint l’entreprise à émettre pour la deuxième fois cette année un avertissement sur les bénéfices.

Mauvaises nouvelles de la Belgique, des Pays-Bas et de l’Irlande

En ce moment les consommateurs aux Pays-Bas et en Belgique achètent moins de parquet, de laminé et de tapis ;  principales sources de bénéfice pour Carpetright. D’autre part la vente de lits, lancée il y a trois ans, est également décevante. Carpetright estime son bénéfice avant impôts entre 3 à 4 millions de livres, alors qu’il avait été évalué précédemment entre minimum 12 millions de livres et maximum 17 millions de livres. Outre les magasins aux Pays-Bas et en Belgique, les points de vente irlandais eux aussi affichent des résultats médiocres.


Tout comme d’autres chaînes d’aménagement intérieur, Carpetright doit faire face à la baisse de confiance des consommateurs. Les clients dans ces circonstances financières incertaines sont peu dépensiers au niveau des transformations dans leur maison. Par ailleurs aux Pays-Bas surtout le marché immobilier s’enlise : les gens déménagent relativement peu et  n’investissent donc pas dans des nouveaux revêtements de sol.


Carpetright a fait sa traversée vers le continent européen il y a une dizaine d’années, en rachetant notamment Carpetland aux Pays-Bas.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: