Donald Muylle (Dovy Keukens) n’est pas le roi du marché belge des cuisines | RetailDetail

Donald Muylle (Dovy Keukens) n’est pas le roi du marché belge des cuisines

Donald Muylle (Dovy Keukens) n’est pas le roi du marché belge des cuisines

Alors que le secteur des cuisines connaît un recul pour la première fois après des années de croissance continue, Dovy Keukens a doublé ses ventes en quatre ans. Une performance attribuable en partie aux apparitions remarquées de Donald Muylle, manager de l’enseigne. Une véritable guerre des cuisines s’est déclenchée, mais pour autant Dovy ne peut encore revendiquer la place de leader du marché.

IXINA reste numéro un

Le style très personnel qu’adopte Donald Muylle pour vanter ses cuisines Dovy porte visiblement ses fruits. Lors de la journée portes ouvertes des entreprises dimanche dernier Dovy Keukens a accueilli pas moins de 11.000 visiteurs  – aucune autre entreprise n’a fait mieux – et depuis l’apparition du manager en  2009 dans des spots télés devenus légendaires (et souvent parodiés sur YouTube), le chiffre d’affaires du spécialiste des cuisines a presque doublé : en 2012 le chiffre de vente s’élevait à 56,5 millions d’euros.


Malgré ces belles performances Dovy Keukens ne peut se targuer d’être le roi du secteur belge des cuisines, comme il avait été annoncé erronément dans le journal Het Laatste Nieuws. Cet honneur revient à IXINA qui, y compris ses magasins en franchise, enregistrait un chiffre d’affaires total de 105 millions d’euros en 2012. « Jusqu’il y a peu IXINA était implanté principalement dans la partie francophone du pays, mais d’ici peu nous atteindrons un équilibre au niveau du nombre de magasins dans les deux parties du pays », affirme Stéphanie Deleul, porte-parole de la chaîne.

 

Toutefois ces chiffres ne tiennent pas compte d’IKEA, un acteur de taille sur le marché belge des cuisines, qui selon Olivier Baraille, CEO d’IKEA Belgique, vend « le plus grand nombre de cuisines en Belgique ». Toutefois le géant suédois de l’ameublement ne communique pas de chiffres précis quant au nombre de cuisines vendues et quant au chiffre d’affaires généré par ces ventes.

 

Après la croissance, le recul

Ces dernières années le segment des cuisines a connu un sérieux boost grâce à l’engouement pour la cuisine et la gastronomie : ainsi en 2010 le secteur enregistrait une croissance de 4,4% et jusqu’à 19,6% en 2011. « Tout le monde voulait cuisiner dans une cuisine bien équipée, à l’exemple de Jeroen Meus et Piet Huysentruyt », indique Chris De Roock de Fedustria (fédération belge de l’industrie textile, du bois et de l’ameublement) dans le journal Het Laatste Nieuws.


Par ailleurs les marges bénéficiaires de 5 à 6% dans le secteur des cuisines sont nettement supérieures  par rapport à la moyenne dans le secteur de l’ameublement (3%), selon De Roock. « De plus ces 20 dernières années la branche a connu une croissance stable. L’an dernier par contre le chiffre d’affaires global a diminué de façon significative. » En 2012 le chiffre d’affaires s’élevait à environ 400 millions d’euros.


En 2012 le chiffre d’affaires total, pour la première fois depuis longtemps, connaît un recul de 1,4%. Une baisse qui semble s’accélérer, puisqu’au premier semestre la régression était de 4,1%. « Le ralentissement dans le secteur du bâtiment commence à peser sur le secteur des cuisines », précise De Roock.


La guerre des cuisines  

Une situation qui explique une certaine nervosité dans le secteur. En témoignent les réactions irritées de certains concurrents, qui récemment affirmaient que les spots publicitaires de Muylle étaient mensongers – des accusations que le manager ouest-flandrien a interprété comme une déclaration de guerre.


De même Fedustria estime que les comparaisons négatives dans les spots de Dovy Keukens sont déloyales envers la concurrence. Selon la fédération,  en évoquant des « produits de moindre qualité » par rapport au laminé utilisé par Muylle, c’est tout le secteur qui en pâtit. Affaire à suivre …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carpetright ferme 1 magasin sur 5 au Royaume-Uni

13/04/2018

L'enseigne de tapis Carpetright, en difficulté depuis un certain temps, se voit contrainte de fermer un cinquième de ses magasins sur son marché domestique britannique pour éviter de sombrer. 300 personnes perdront leur emploi.

Ikea envisage l’ouverture d’un magasin citadin au cœur de Paris

10/04/2018

Ikea poursuit ses projets d’implantation dans les centres-villes. Actuellement le géant du meuble recherche des emplacements à Paris, Copenhague, Londres et dans le Sud-Est de l’Asie afin d’attirer avec des magasins plus petits un public plus large.

La marque de meubles Furnified ouvre un pop-up à Bruxelles

05/04/2018

Du 28 avril au 28 juin les fans de Furnified pourront se rendre dans la boutique éphémère de la marque de meubles belge dans le quartier du Sablon à Bruxelles. Outre ce pop-up, Furnified dispose également de deux showrooms à Anvers et Amsterdam.

Chute du bénéfice pour le géant du DIY Kingfisher

22/03/2018

Durant l’exercice écoulé le groupe de bricolage britannique Kingfisher a vu son bénéfice net plonger de plus de 20%, suite à la restructuration sur son marché domestique et aux faibles ventes en France.

Made.com lève 45 millions d’euros

19/03/2018

Le webshop de meubles Made.com a levé 45 millions d’euros lors d’un nouveau tour de table. Ce capital servira à financer son expansion en Europe.

Oh'Green ouvre une première jardinerie à Aarschot

13/03/2018

Le groupe Garden Center Holding, issu de la fusion entre l’entreprise wallonne Oh!Green, les quatre magasins Walter Van Gastel et les trois points de vente Intratuin, ouvre une toute première jardinerie Oh’Green à Aarschot.