Faillite du holding détenant la chaîne d'articles cadeaux Expo

Faillite du holding détenant la chaîne d'articles cadeaux Expo

Expo Retail Holding, propriétaire de la chaîne d’articles cadeaux EXPO, a annoncé mardi qu’il avait introduit une demande de mise en faillite auprès du tribunal de Breda.  Suite à la reprise d’une dizaine de franchisés déficitaires, le holding n’est plus en mesure de respecter ses obligations financières. Par contre les 23 franchisés des Pays-Bas et les 6 franchisés en Belgique poursuivent leurs activités.

Des perspectives d’avenir insuffisantes selon le holding

« Malgré le succès du nouveau concept EXPO, les clients achetaient moins, suite à l’impact de la récession notamment », déclare Expo dans un communiqué de presse. Ces derniers temps une dizaine de franchisés ont déjà mis fin à leurs activités, contraints ou délibérément, en raison de la baisse de leur chiffre d’affaires. Contractuellement Expo Retail Holding  était obligé de reprendre les magasins déficitaires et de les exploiter en propre.


Ces reprises ont été fatales au holding. « Malgré des efforts financiers considérables de la part des actionnaires, l’entreprise n’est pas parvenue à réaliser une exploitation rentable. Vu la récession et la pression de plus en plus forte des financiers, les perspectives d’avenir sont insuffisantes », estime-t-on à Breda. Etant donné que les actionnaires ont finalement décidé de ne plus fournir de financement, Expo n’est plus en mesure de respecter ses obligations financières  et dès lors la faillite est inévitable.


Les franchisés continueront

La faillite toutefois ne touche que les sociétés hollandaises de l’entreprise : les 23 franchisés aux Pays-Bas, les 6 franchisés en Belgique et les magasins en gestion propre en Allemagne et en Belgique, ainsi que cinq EXPO shop-in-shops chez Free Record Shop ne sont pas concernés par la faillite.


Les franchisés estiment même qu’ils se porteront mieux  sans le holding : « Nous attribuons les problèmes d’Expo principalement au manque d’affinités des nouveaux actionnaires avec la branche des cadeaux, en oubliant de garder le concept même du magasin, où chacun peut trouver ce petit quelque chose d’amusant ou d’original à offrir ou s’acheter pour soi. D’autre part le besoin des  clients d’établir des contacts via un site internet et les médias sociaux n’a pas été pris en compte assez rapidement ».


Les magasins resteront donc  ouverts et le consommateur ,selon eux, ne ressentira en rien les  problèmes venant du haut de l’entreprise. D’ailleurs pour la livraison des produits les exploitants indépendants ne dépendaient de l’organisation en faillite qu’à un degré limité. Il est possible toutefois qu’il y ait un changement de nom.

 

Expo Retail Holding est une filiale à 80% du Free Record Shop Holding.  Les autres entreprises détenues par le groupe Free Record Shop, ne subiront aucune conséquence de cette requête de mise en faillite.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: