IKEA Belgique intègre la durabilité comme critère de bonus pour ses employés

IKEA Belgique intègre la durabilité comme critère de bonus pour ses employés

IKEA Belgique s’investit pleinement dans l’entreprenariat durable avec un assortiment plus durable, un transport plus efficace et une gestion écologique de ses bâtiments. Mais il y a encore du pain sur la planche dans tous ces domaines, estime la branche belge du géant suédois de l’ameublement. C’est ce qui ressort du premier rapport sur le développement durable,  que vient de publier IKEA Belgique.

Une croissance durable

« Notre entreprise ne cesse se développer. Mais si  cette croissance crée des opportunités, elle a aussi des conséquences sur notre consommation de matières premières et  sur les émissions de CO2 », explique Olivier Baraille, country manager. « C’est pourquoi nous devons oser changer nos activités d’entreprise. Nous mettons tout en œuvre pour être aussi durables que possible, mais si nous voulons faire la différence, nous devons collaborer avec nos clients. »


« Annuellement nous accueillons près de 13 millions de clients. Nous voulons les stimuler, ainsi que leurs familles, à adopter un mode de vie durable et nous voulons les y aider. Il en va de même pour nos collaborateurs. Par ailleurs nous essayons de créer des synergies avec certaines organisations partenaires. Si nous nous y mettons ensemble, notre impact peut être considérable. »


Afin d’évaluer cet impact de manière structurelle, IKEA Belgique publiera chaque année un rapport de durabilité. Le premier rapport, présenté cette semaine à Zaventem, donne un petit aperçu de ce qu’IKEA entreprend en matière de soutenabilité.


Beaux résultats et projets ambitieux

Il serait trop long d’énumérer toutes les initiatives de l’année écoulée. Aussi IKEA dans son tout premier rapport se limite aux réalisations les plus marquantes. En voici quelques points-clés :

 

  • Durant l’exercice 2012 IKEA,  grâce à la vente de lampes économiques et de lampes LED a économisé 45.403.071 kWh, soit une diminution de  11.804.798 kg de CO2. IKEA confirme sa promesse de ne plus vendre que des lampes LED d’ici 2016.
  • 71% de l’énergie utilisée par IKEA Belgique est renouvelable ; 12% provient de panneaux solaires (seuls les magasins d’Arlon et de Liège n’en sont pas encore équipés, mais le seront au courant de cette année).
  • Aucun déchet n’atterrit à la décharge ; 80%  des déchets sont triés en vue d’être recyclés (l’objectif pour 2015 est d’atteindre 90%).
  • IKEA, avec l’aide ses collaborateurs et ses clients, a récolté 328.917 euros pour Unicef et cette année chaque magasin soutiendra un projet local.
  • Un tiers de la consommation d’eau provient de l’utilisation d’eau de pluie.

 

En primeur : durabilité comme critère de bonus

Afin d’imprégner l’entreprise de cet esprit durable, IKEA Belgique a pris une décision surprenante : le pourcentage de déchets triés, « sera pris en compte non seulement dans le cadre des objectifs classiques de chiffre d’affaires et de bénéfice, mais déterminera  également 20% du bonus », commente Caroline Gestaud, manager en durabilité. Dans cette optique les ‘éco-équipes’ actives dans chaque magasin (et qui informent également le consommateur) auront un rôle essentiel à jouer.


Certes IKEA – en incitant ses clients à acheter un robinet économique en eau, à opter pour des lampes LED ou de plaques de cuisson à induction plus efficaces au niveau énergétique – tire profit de cette démarché durable. Olivier Baraille, country manager, ne le nie pas : « Bien entendu c’est également un moyen de faire du business pour nous. Nous ne sommes pas une asbl ou une ong ! Mais en même temps nous sommes conscients que la croissance de notre entreprise ne peut se faire au détriment de l’environnement et de la société. Sinon cette belle histoire ne durera pas. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: