Ikea France condamné pour ouverture dominicale illégale | RetailDetail

Ikea France condamné pour ouverture dominicale illégale

Ikea France condamné pour ouverture dominicale illégale

Ikea France a été condamné par le tribunal du travail pour infraction au repos dominical. Le groupe devra verser quelque 120.000 euros de dommages et intérêts à huit collaborateurs, mais la note pourrait atteindre 30 millions d’euros.

Ouvertures dominicales illégales jusqu’en 2008

Le tribunal du travail de Montmorency (Val-d’Oise) a condamné la branche française de la chaîne d'ameublement Ikea à verser 120.000 euros de dommages et intérêts à huit collaborateurs pour ne pas avoir respecté la législation relative au repos dominical. En France une loi autorisant les magasins de meubles à ouvrir le dimanche a été instaurée en 2008, mais Ikea ouvrait déjà le dimanche depuis 2003.


Finalement huit collaborateurs du magasin Paris Nord 2 ont décidé de s’adresser au tribunal du travail, avec le soutien du syndicat de gauche FO. Le juge a donné raison aux plaignants et a condamné Ikea à payer une indemnité de 3.500 à 34.000 euros par personne, « en fonction du nombre de dimanches travaillés ».


« Jusqu’en 2007 Ikea a transgressé la loi relative au repos dominical », indique le syndicat dans un communiqué. « En tenant compte du nombre total d’employés concernés cette condamnation pourrait coûter plus de 30 millions d’euros à la chaîne suédoise. » Depuis d’autres employés ont également porté plainte auprès du tribunal, selon le syndicat. « Les décisions sont attendues dans les semaines à venir. »


Uniquement « sur base volontaire »

Ikea pour sa part rappelle que « le travail dominical a toujours été basé sur le strict volontariat » et qu’un accord interne avait été conclu à ce sujet : « Pour les employés d'Ikea volontaires, toute heure travaillée le dimanche est majorée à hauteur de 125%, c'est-à-dire au-delà des 100% prévus par le Code du travail. »


La  réglementation complexe relative aux ouvertures dominicales ne manque pas de susciter la controverse : fin 2013, début 2014 les chaînes de bricolage françaises protestaient contre le fait qu’elles n’étaient pas autorisées à ouvrir le dimanche, contrairement aux magasins d’ameublement et les jardineries. Finalement une réglementation de transition a été mise en place permettant les ouvertures dominicales, en attendant une loi globale qui entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2015.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Blokker voit le CA belge chuter fortement et le comité de direction se réduire

17/07/2018

Les problèmes persistent chez Blokker. Le conseil d’administration a encore été réduit (est passé de huit à cinq membres) et cette décroissance vaut également pour le chiffre d’affaires des magasins belges (-21%).

Le géant chinois du web mise sur l’Italie

11/07/2018

Le géant chinois du web JD.com souhaite s’implanter en Italie. Cela signifierait un deuxième bureau européen en peu de temps pour le grand rival d’Alibaba.

Steinhoff en difficulté - et en liquidation ?

05/07/2018

Steinhoff, le plus grand distributeur de meubles après Ikea, a besoin de liquidité d’urgence pour éviter la faillite. L’une des pistes concrètes est la cession de sa chaîne de vêtements et d’articles ménagers très prospère, Pepco.

Home24 est la nouvelle aventure à succès de Rocket Internet

18/06/2018

Après Zalando, HelloFresh et Delivery Hero, le groupe d’investissement Rocket Internet a introduit avec succès le retailer de meubles en ligne Home24 en bourse vendredi dernier. Cette levée de fonds devra servir à accélérer la croissance du webshop. 

Ikea souhaite exclusivement des matériaux renouvelables

08/06/2018

Ikea s’est fixé des objectifs majeurs en matière de développement durable : la chaîne d’ameublement vise une empreinte écologique positive d’ici 2030 et elle souhaite exclure tous les produits jetables en plastique d’ici la fin de l’année prochaine.

Casa se lance dans la livraison à domicile à l’international

06/06/2018

L’enseigne d’aménagement de la maison Casa a lancé un nouveau webshop permettant aux clients de toute l’Europe de se faire livrer des meubles et du mobilier de jardin à domicile. Les livraisons s’effectuent depuis une plateforme logistique à Genk.