L’avenir du producteur de tissus-éponges Santens à nouveau compromis

L’avenir du producteur de tissus-éponges Santens à nouveau compromis

L’avenir du producteur de tissus-éponges d’Audenarde, Santens, est à nouveau menacé , car la Cour de Cassation estime que la reprise par le fabricant de linge de maison français Descamps « n’est pas légale ». Le 28 juin la Cour d’appel d’Anvers  doit se prononcer quant à  cette reprise.

KBC et BNP Paribas Fortis

Mi-septembre de l’année dernière le Tribunal de commerce d’Audenarde avait approuvé la reprise de Santens, en difficulté, par le groupe français Descamps. Les Français ont acquis les bâtiments et le stock pour 11 millions d’euros, tout en maintenant la moitié du personnel.


Deux des principaux créanciers, KBC et BNP Paribas Fortis, ont contesté la reprise en appel, estimant que le montant de l’acquisition aurait dû s’élever à au moins 16 millions d’euros. Après que la Cour d’appel de Gand ait jugé l’appel comme non recevable en raison d’une erreur procédurale, les deux banques se sont adressés à la Cour de cassation. Celle-ci à son tour a rejeté la reprise. La semaine prochaine la Cour d’appel d’Anvers se penchera sur cette affaire.


Chômage temporaire

Les syndicats se disent inquiets, car si le tribunal d’Anvers annule la reprise , cela signifierait donc que « Descamps perdrait les bâtiments et les machines, mais garderait les 200 employés embauchés l’année dernière ».


Cette nouvelle tombe on ne peut plus mal pour les ouvriers et les employés, car chez Santens-Descamps à Audenarde la production est à l’arrêt depuis un certain temps déjà par manque de commandes. Les employés sont en chômage temporaire.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Habitat abandonne ses activités en Belgique

14/06/2017

L’enseigne d’ameublement Habitat ferme boutique en Belgique : selon le propriétaire Erba, la situation était devenue intenable suite aux problèmes d’approvisionnement depuis la France. Le personnel est inquiet et craint de ne pas être payé.

Ikea veut vendre ses produits via des tierces parties

08/06/2017

L’an prochain la chaîne d’ameublement suédoise Ikea envisage un projet pilote, permettant à des tierces parties, comme Amazon ou Alibaba, de vendre ses produits sur leur webshop.

Ikea Group accueille Jesper Brodin comme nouveau CEO

24/05/2017

Le 1er septembre Ikea fera ses adieux à l’actuel CEO Peter Agnefjäll, qui sera remplacé par Jesper Brodin. Agnefjäll était aux commandes du groupe depuis 2012.

Blokker a déjà cédé Leen Bakker

19/05/2017

A peine quelques jours après que Blokker Holding a annoncé vouloir se concentrer uniquement sur l’enseigne Blokker et céder ses autres filiales, le groupe est sur le point de vendre son enseigne d’ameublement Leen Bakker à Gilde Equity Management.

Ouverture d’un deuxième Vanden Borre Kitchen à Gent-Oostakker

05/05/2017

Après l’ouverture d’un premier magasin Vanden Borre Kitchen à Drogenbos en octobre, un deuxième point de vente a ouvert ses portes aujourd’hui à Gent-Oostakker. Le magasin est exploité par les franchisés Patrick Smulders et Thomas Batjoens.

Le dernier Blokker quitte Blokker Holding en toute discrétion

04/05/2017

En mars dernier Albert Blokker a abandonné sa fonction de commissaire au sein de Blokker Holding. Après 120 ans le dernier membre de la famille Blokker quitte l’entreprise qui porte son nom : désormais la famille sera uniquement actionnaire du groupe.

Back to top