L’avenir du producteur de tissus-éponges Santens à nouveau compromis | RetailDetail

L’avenir du producteur de tissus-éponges Santens à nouveau compromis

L’avenir du producteur de tissus-éponges Santens à nouveau compromis

L’avenir du producteur de tissus-éponges d’Audenarde, Santens, est à nouveau menacé , car la Cour de Cassation estime que la reprise par le fabricant de linge de maison français Descamps « n’est pas légale ». Le 28 juin la Cour d’appel d’Anvers  doit se prononcer quant à  cette reprise.

KBC et BNP Paribas Fortis

Mi-septembre de l’année dernière le Tribunal de commerce d’Audenarde avait approuvé la reprise de Santens, en difficulté, par le groupe français Descamps. Les Français ont acquis les bâtiments et le stock pour 11 millions d’euros, tout en maintenant la moitié du personnel.


Deux des principaux créanciers, KBC et BNP Paribas Fortis, ont contesté la reprise en appel, estimant que le montant de l’acquisition aurait dû s’élever à au moins 16 millions d’euros. Après que la Cour d’appel de Gand ait jugé l’appel comme non recevable en raison d’une erreur procédurale, les deux banques se sont adressés à la Cour de cassation. Celle-ci à son tour a rejeté la reprise. La semaine prochaine la Cour d’appel d’Anvers se penchera sur cette affaire.


Chômage temporaire

Les syndicats se disent inquiets, car si le tribunal d’Anvers annule la reprise , cela signifierait donc que « Descamps perdrait les bâtiments et les machines, mais garderait les 200 employés embauchés l’année dernière ».


Cette nouvelle tombe on ne peut plus mal pour les ouvriers et les employés, car chez Santens-Descamps à Audenarde la production est à l’arrêt depuis un certain temps déjà par manque de commandes. Les employés sont en chômage temporaire.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le géant chinois du web mise sur l’Italie

11/07/2018

Le géant chinois du web JD.com souhaite s’implanter en Italie. Cela signifierait un deuxième bureau européen en peu de temps pour le grand rival d’Alibaba.

Steinhoff en difficulté - et en liquidation ?

05/07/2018

Steinhoff, le plus grand distributeur de meubles après Ikea, a besoin de liquidité d’urgence pour éviter la faillite. L’une des pistes concrètes est la cession de sa chaîne de vêtements et d’articles ménagers très prospère, Pepco.

Home24 est la nouvelle aventure à succès de Rocket Internet

18/06/2018

Après Zalando, HelloFresh et Delivery Hero, le groupe d’investissement Rocket Internet a introduit avec succès le retailer de meubles en ligne Home24 en bourse vendredi dernier. Cette levée de fonds devra servir à accélérer la croissance du webshop. 

Ikea souhaite exclusivement des matériaux renouvelables

08/06/2018

Ikea s’est fixé des objectifs majeurs en matière de développement durable : la chaîne d’ameublement vise une empreinte écologique positive d’ici 2030 et elle souhaite exclure tous les produits jetables en plastique d’ici la fin de l’année prochaine.

Casa se lance dans la livraison à domicile à l’international

06/06/2018

L’enseigne d’aménagement de la maison Casa a lancé un nouveau webshop permettant aux clients de toute l’Europe de se faire livrer des meubles et du mobilier de jardin à domicile. Les livraisons s’effectuent depuis une plateforme logistique à Genk.

Jysk ouvre cinq magasins le même jour

01/06/2018

Le 31 mai dernier, la chaîne scandinave d’aménagement de l’intérieur Jysk ouvrait cinq magasins dans cinq pays différents. La Hongrie, l’Ukraine, la Roumanie, la Slovaquie et la Suède ont accueilli un nouveau magasin le même jour.