L’avenir du producteur de tissus-éponges Santens à nouveau compromis | RetailDetail

L’avenir du producteur de tissus-éponges Santens à nouveau compromis

L’avenir du producteur de tissus-éponges Santens à nouveau compromis

L’avenir du producteur de tissus-éponges d’Audenarde, Santens, est à nouveau menacé , car la Cour de Cassation estime que la reprise par le fabricant de linge de maison français Descamps « n’est pas légale ». Le 28 juin la Cour d’appel d’Anvers  doit se prononcer quant à  cette reprise.

KBC et BNP Paribas Fortis

Mi-septembre de l’année dernière le Tribunal de commerce d’Audenarde avait approuvé la reprise de Santens, en difficulté, par le groupe français Descamps. Les Français ont acquis les bâtiments et le stock pour 11 millions d’euros, tout en maintenant la moitié du personnel.


Deux des principaux créanciers, KBC et BNP Paribas Fortis, ont contesté la reprise en appel, estimant que le montant de l’acquisition aurait dû s’élever à au moins 16 millions d’euros. Après que la Cour d’appel de Gand ait jugé l’appel comme non recevable en raison d’une erreur procédurale, les deux banques se sont adressés à la Cour de cassation. Celle-ci à son tour a rejeté la reprise. La semaine prochaine la Cour d’appel d’Anvers se penchera sur cette affaire.


Chômage temporaire

Les syndicats se disent inquiets, car si le tribunal d’Anvers annule la reprise , cela signifierait donc que « Descamps perdrait les bâtiments et les machines, mais garderait les 200 employés embauchés l’année dernière ».


Cette nouvelle tombe on ne peut plus mal pour les ouvriers et les employés, car chez Santens-Descamps à Audenarde la production est à l’arrêt depuis un certain temps déjà par manque de commandes. Les employés sont en chômage temporaire.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Maisons du Monde : solides performances et nouveau PDG

07/05/2018

Après un solide premier trimestre, la chaîne de meubles et de décoration Maisons du Monde poursuit sa croissance avec un nouveau PDG à la tête de l’entreprise et en acquérant son partenaire sectoriel américain Modani.

Ikea supprime 150 emplois, aussi en Belgique et aux Pays-Bas

04/05/2018

Ikea va supprimer 150 emplois, dont une partie en Belgique et aux Pays-Bas. Cette réorganisation doit permettre au géant de l’ameublement de parer à la concurrence grandissante de grands acteurs du e-commerce.

Beter Bed souffre du scandale du poison allemand

02/05/2018

Durant le 1er trimestre de 2018 le spécialiste de la literie Beter Bed Holding a vu son CA chuter de 4%. Outre l’Allemagne, où le scandale du poison continue de peser sur les chiffres de vente, la Suisse et l’Espagne affichent également un recul.

Iris Dierckx est nommée au poste de country manager Auping Belgique

23/04/2018

Iris Dierckx est nommée au poste de country manager Auping Belgique.  Sa nomination succède au départ de Willem Stox qui a quitté le spécialiste literie pour le groupe de lingerie Van de Velde.

Jysk vise les 100 magasins en Belgique

23/04/2018

L’entreprise danoise Jysk ouvrira 11 nouveaux points de vente en Belgique cette année, portant le nombre total de magasins à 17.  A terme, la chaîne d’ameublement, le pendant danois du géant Ikea, souhaite gérer une 100aine d’enseignes dans notre pays.

Søstrene Grene ouvre son premier magasin belge à Anvers

20/04/2018

Le premier magasin belge de l’enseigne Søstrene Grene ouvrira ses portes le 18 mai dans le Stadsfeestzaal à Anvers.  La chaîne danoise propose une multitude de gadgets et d’accessoires pour la décoration d’intérieur.