Le fauteuil à levage assisté, un coup de pouce dans le dos d’une population vieillissante

Le fauteuil à levage assisté, un coup de pouce dans le dos d’une population vieillissante

On nous a déjà fait savoir à plusieurs reprises que la pyramide des âges est en train de s’inverser. Comment se fait-il qu’on ne parle que du groupe cible actif et tellement peu du segment en plein essor qu’est la génération Silver, sauf quand il s’agit des flats pour seniors ?

 

Notre attention s’est posée sur l’histoire sympathique d’une start-up orientée vers ce groupe cible. Monique Van Osselaer a créé son entreprise, Sta op stoel, à l’âge de 55 ans.


Monique, pourquoi les fauteuils à levage assisté ? N’existe-t-il pas d’autres produits plus agréables à vendre ?

M.V.O. : « Peut-être, mais j’ai été convaincue par ma propre expérience. Mon père avait des difficultés pour sortir de son fauteuil. Il ne s’asseyait pas dans son sofa préféré, il s’y laissait véritablement tomber. Et comme ses muscles étaient affaiblis, il n’arrivait plus à en sortir sans l’aide d’une personne, mais ma mère, qui avait des problèmes de dos, était incapable de l’aider. Il souffrait également de rétention d’eau au niveau des jambes. A un certain moment, on lui a conseillé de déménager dans un centre de soins.

 

Le fauteuil à levage assisté de Fitform était la solution idéale pour nous. Mais le prix élevé demeurait le principal obstacle. Ce problème a été le point de départ de notre quête familiale d’un fauteuil à prix abordable, de grande qualité et avec toutes les caractéristiques. Je me suis très vite rendue à l’étranger où des marques connues comme Fitform ou Doge sont produites. »

 

Qu’ont-ils de plus qu’en Belgique ?

M.V.O. : « Des fauteuils quasi neufs à des prix abordables et avec 3 moteurs indépendants à actionner ! Les 3 moteurs vous permettent de vous mettre en position assise avec les pieds en l’air, contrairement aux fauteuils à moteur unique.

 

La ‘fonction d’inclinaison’ est une fonction très importante. Il s’agit de faire incliner l’assise et le dos en même temps, et ce afin de rester dans la bonne position assise à tout moment, le plus ergonomiquement possible. Dans un fauteuil à moteur unique, le dos se courbe et vous vous affaissez. »

 

A chaque fois, vous parlez de ces fauteuils ‘quasi neufs’.

M.V.O. : « Effectivement. Nous sélectionnons uniquement les fauteuils qui ont été utilisés pas plus de 2 ans. Le mécanisme du fauteuil Fitform a une durée de vie de 20 ans. Les fauteuils en cuir sont inspectés et sont recouverts d’une nouvelle housse, adaptée aux souhaits du client en matière de type de tissu et de couleur. Les fauteuils en tissu sont nettoyés par des professionnels. Et cela se répercute sur le prix. Le prix de nos ‘fauteuils quasi neufs’ se situent en-dessous de la moitié du prix des fauteuils neufs. Mais surtout, vous ne sentez en ne voyez pas la différence ! »


Le prix est-il la seule différence ?

M.V.O. : « J’espère surtout procurer une valeur ajoutée. Je personnalise (ou mes assistants le font) chaque fauteuil à levage assisté. Chaque Fitform peut être complètement adapté sur mesure selon les exigences du client. La hauteur du fauteuil, la profondeur de l’assise, la longueur du repose-jambes mais également la hauteur des accoudoirs sont adaptées sur mesure par nos soins. C’est pour cette raison que je ne travaille que sur rendez-vous, afin de pouvoir procurer un avis personnalisé à tous mes clients. »


Dernière question, pourquoi encore faire cela à l’âge de 55 ans ? La prépension ne vous fait-elle pas des yeux doux ?

M.V.O. : « En voyant la satisfaction dans les yeux de mes clients lorsqu’ils s’asseyent dans leur fauteuil, j’entame chaque journée avec envie en enthousiasme.

 

Je me sens encore beaucoup trop jeune pour ralentir… mais surtout, les gens ne doivent plus se rendre à l’étranger pour trouver un fauteuil à levage assisté à prix abordable ! Et c’est un groupe cible très agréable. Ces personnes sont tellement contentes lorsque vous leur rendez une petite visite. Allez voir dans un centre de soins, le hall d’entrée est rempli de personnes qui espèrent une visite. »

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Plus que 2 emplacements en lice pour le nouvel Ikea en Flandre Occidentale

25/07/2017

Après une étude approfondie, il reste deux emplacements possibles pour l’ouverture d’un nouveau magasin de la chaîne d’ameublement Ikea en Flandre Occidentale : Ring Shopping Kortrijk Noord et Ter Biest à Wevelgem.

Zara Home condamné pour avoir copié une création belge

05/07/2017

Le Tribunal de Commerce de Bruxelles a jugé que l’enseigne Zara Home a copié une création du sculpteur sur bois limbourgeois Patrick Damiaens. Il s’agit d’un blason créé par Damiaens figurant sur des bougies vendues par Zara Home.

La marque de design danoise Bolia débarque à Gand

26/06/2017

Un nouvel acteur du design scandinave fait son entrée dans notre pays. Le danois Bolia a ouvert son premier magasin belge le 22 juin dans un lieu surprenant : la Wolweverkapel dans la Kortedagsteeg à Gand.

Apple et Ikea se lancent ensemble dans la réalité augmentée

23/06/2017

La société technologique Apple en la chaîne d’ameublement Ikea collaborent à une appli de réalité augmentée qui devrait être lancée à l’automne.  Cette appli permet aux clients de vérifier si leur achat éventuel cadre dans leur intérieur.

Habitat abandonne ses activités en Belgique

14/06/2017

L’enseigne d’ameublement Habitat ferme boutique en Belgique : selon le propriétaire Erba, la situation était devenue intenable suite aux problèmes d’approvisionnement depuis la France. Le personnel est inquiet et craint de ne pas être payé.

Ikea veut vendre ses produits via des tierces parties

08/06/2017

L’an prochain la chaîne d’ameublement suédoise Ikea envisage un projet pilote, permettant à des tierces parties, comme Amazon ou Alibaba, de vendre ses produits sur leur webshop.

Back to top