But, le géant français de l’ameublement, est mis en vente | RetailDetail

But, le géant français de l’ameublement, est mis en vente

But, le géant français de l’ameublement,  est mis en vente

Depuis début avril les rumeurs vont bon train quant à la mise en vente de la chaîne française d’ameublement But. Selon certains journaux français pas moins de cinq fonds d’investissement se seraient portés candidats pour le rachat de l’enseigne, qui avec ses quelque 200 magasins progresse plus rapidement que le marché. Le groupe d’ameublement autrichien Lutz  aurait également manifesté son intérêt.

Officiellement en vente ou non ?

«Aucun processus n'a été lancé. Goldman Sachs et Colony Capital, qui détiennent chacun 48,5 % du capital de But, cherchaient plutôt une solution de refinancement», explique une source proche des actionnaires dans le journal français Le Figaro, tout en ajoutant : «Ils (= les actionnaires) ont reçu des marques d'intérêt, entre autres d'Axa Private Equity et de PAI, mais ils refuseront les offres si elles sont insuffisantes.» Ainsi cette source confirme non seulement les deux noms avancés dans le journal français Les Echos, mais également le fait que But soit bel et bien mis en vente.


Toujours selon Le Figaro, cinq fonds d’investissement français auraient déjà manifesté leur intérêt. Alinéa, la chaîne d’ameublement du groupe Auchan, aurait examiné le dossier, mais se serait ensuite abstenu. Le nom de la chaîne autrichienne Lutz, qui depuis 2008 tente de s’introduire sur le marché français, est lui aussi évoqué.


Cession pour  400 à 500 millions d’euros

Avec un chiffre d’affaires de 1,83 milliard d’euros, But est le numéro 3 de l’ameublement en France et numéro 8 en Europe. En tête de ce classement figure Ikea (23,1 milliards d’euros), devançant de loin le groupe britannique Home Retail (4,47 milliards d’euros) et l’enseigne sud-africaine Steinhoff, qui l’année dernière a racheté la chaîne française Conforama, également convoitée par  Goldmand Sachs et Colony Capital, qui  en fusionnant espéraient ainsi pouvoir faire front au leader incontesté, Ikea.


Après le rachat manqué de Conforama, les deux actionnaires lancent à présent la mise en vente de But et  espèrent obtenir 400 à 500 millions d’euros pour la cession, montant inférieur aux 550 millions d’euros qu’ils avaient déboursés en mars 2008 lorsqu’ils rachetèrent But à Kesa, maison mère de Darty, chaîne d’électro. D’autre part, en novembre dernier But avait obtenu 200 millions d’euros par la cession des murs de vingt-cinq magasins.


Croissance grâce à la décoration et la cuisine

Depuis l’arrivée de son nouveau directeur général, Regis Schultz en octobre 2008, But réalise un excellent parcours. La chaîne est parvenue durant ces dernières années à se défaire de son image quelque peu vieillotte et ringarde, grâce à une modernisation de l’assortiment et en se focalisant davantage sur les articles de décoration et de cuisine.  Le parc existant comprenant 200 magasins a été rénové et la chaîne a lancé depuis fin 2010 un nouveau format plus petit, But City,  destiné aux grandes villes. Par ailleurs, les baisses de prix appliquées par But, afin de s’aligner à la concurrence, ont elles aussi eu une influence positive.


Cette stratégie a bel et bien porté ses fruits, car l’année dernière But a vu ses ventes grimper de 4,2% (à  surface constante) atteignant les  1,83 milliard d’euros, pourcentage supérieur à celui du marché de l’ameublement, qui n’a progressé que de 1,5%. But a gagné en part de marché pour la troisième année consécutive en passant de 9,2% en 2008 à 10,3%. Nullement étonnant donc que cette jolie mariée soit convoitée par autant de prétendants …

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Maisons du Monde : solides performances et nouveau PDG

07/05/2018

Après un solide premier trimestre, la chaîne de meubles et de décoration Maisons du Monde poursuit sa croissance avec un nouveau PDG à la tête de l’entreprise et en acquérant son partenaire sectoriel américain Modani.

Ikea supprime 150 emplois, aussi en Belgique et aux Pays-Bas

04/05/2018

Ikea va supprimer 150 emplois, dont une partie en Belgique et aux Pays-Bas. Cette réorganisation doit permettre au géant de l’ameublement de parer à la concurrence grandissante de grands acteurs du e-commerce.

Beter Bed souffre du scandale du poison allemand

02/05/2018

Durant le 1er trimestre de 2018 le spécialiste de la literie Beter Bed Holding a vu son CA chuter de 4%. Outre l’Allemagne, où le scandale du poison continue de peser sur les chiffres de vente, la Suisse et l’Espagne affichent également un recul.

Iris Dierckx est nommée au poste de country manager Auping Belgique

23/04/2018

Iris Dierckx est nommée au poste de country manager Auping Belgique.  Sa nomination succède au départ de Willem Stox qui a quitté le spécialiste literie pour le groupe de lingerie Van de Velde.

Jysk vise les 100 magasins en Belgique

23/04/2018

L’entreprise danoise Jysk ouvrira 11 nouveaux points de vente en Belgique cette année, portant le nombre total de magasins à 17.  A terme, la chaîne d’ameublement, le pendant danois du géant Ikea, souhaite gérer une 100aine d’enseignes dans notre pays.

Søstrene Grene ouvre son premier magasin belge à Anvers

20/04/2018

Le premier magasin belge de l’enseigne Søstrene Grene ouvrira ses portes le 18 mai dans le Stadsfeestzaal à Anvers.  La chaîne danoise propose une multitude de gadgets et d’accessoires pour la décoration d’intérieur.