Les cuisines et les chambres à coucher boostent les ventes d’Ikea

Les cuisines et les chambres à coucher boostent les ventes d’Ikea

Pour l’année comptable 2011/2012 (clôturée le 31 août) Ikea Belgique affiche une croissance de son chiffre d’affaires de 4,8% à 677 millions d’euros. Le groupe  attribue cette progression à la forte hausse des ventes de cuisines, de meubles pour chambres à coucher et des collections outdoor. Pour les mois et les années à venir la chaîne entend poursuivre cette croissance, notamment grâce à l’ouverture de nouveaux magasins à Mons, Hasselt et Anvers.

Textile et outdoor

Cette année Ikea souhaite se focaliser sur la vente de sa collection textile. La chaîne s’attend à ce que le consommateur, suite à la crise, se consacre davantage à l’aménagement de son habitation. Pour mettre en avant de manière ludique sa branche textile,  Ikea ouvre du 9 au 20 octobre un atelier textile/couture  temporaire le long du boulevard de Waterloo à Bruxelles : Ikea Pop-up Expo Atelier.  L’enseigne suédoise  mise également sur le jardin et les activités extérieures ; ces deux thématiques connaissant un grand succès.


Ikea dit également accorder une grande importance à la communication avec ses clients. Pour ce faire le géant de l’ameublement a lancé l’année dernière la plateforme digitale Ikea Family, où les clients peuvent s’échanger des conseils ; ce qui en même temps permet à Ikea de mieux connaître ses clients.


Durabilité pour soi et pour les autres

Ikea  souhaite également jouer pleinement la carte de la durabilité :  la semaine dernière la chaîne  annonçait qu’à partir de 2016 elle vendrait uniquement encore des systèmes d’ éclairage LED (donc plus d’halogènes, ni même de lampes économiques classiques). Des solutions astucieuses pour  trier les  déchets et des robinets économiques en eau auront également une place de choix dans l’assortiment.


Mais le groupe s’impose également à lui-même des mesures de durabilité. Ainsi d’ici 2015 la chaîne veut fonctionner entièrement sur base d’énergie renouvelable et recycler 90% de ses propres déchets. Par ailleurs Ikea collaborera avec  des magasins de seconde main, afin de donner une deuxième vie aux produits Ikea.


Expansion vers Mons et Hasselt

Durant les mois à venir le groupe envisage le recrutement de 60 à 80 nouveaux managers, tant pour les magasins existants que pour les futures implantations, prévues à Mons, Hasselt et Anvers.


Les plans de Mons sont les plus avancés : « Si tout se déroule selon le planning, nous introduirons la demande de permis de bâtir d’ici la fin de l’année », déclare Nele Bouchier, PR-manager. Pour ce qui est de la nouvelle implantation près de Hasselt, Ikea est en négociation avec l’administration communale et la région.


Le deuxième point de vente dans la région anversoise, qu’Ikea envisage depuis des années, ne semble pas encore devoir se concrétiser de si tôt : « Pour l’instant différentes pistes sont étudiées, mais il n’y a encore rien de concret », commente-t-on chez Ikea.


Ikea Belgique, qui emploie quelque 2500 personnes, a accueilli  durant l’année comptable écoulée 12,9 millions de clients dans ses magasins physiques et près de 20 millions de visiteurs sur son site internet. Les bénéfices de l’entreprise par contre n’ont pas été communiqués.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: