Sleepy se sépare de son réseau de franchisés

Sleepy se sépare de son réseau de franchisés

Désormais Sleepy vendra ses produits uniquement via ses propres magasins et son webshop. C'est pourquoi la chaîne de literie a mis fin à la collaboration avec son réseau de magasins franchisés.

17 magasins disparaissent du réseau

Fin 2015, Sleepy comptait 19 magasins en Flandre, dont deux seulement étaient exploités en gestion propre.  Le premier a ouvert ses portes en septembre 2013 à Malines, le second en septembre 2015 à Louvain.  Les 17 autres points de vente étaient aux mains de franchisés indépendants.

 

A présent les choses vont changer.  Le passage à un nouveau concept était trop important pour pouvoir être réalisé avec des exploitants indépendants, affirme le dirigeant Johan Baetens.  Avec Sleepy, il souhaite en effet répondre pleinement aux changements dans le secteur du retail et à la percée du phénomène omni-canal.

 

Dans cette optique il est important de créer une symbiose entre l’expérience online et offline.  Selon Baetens, ceci n’est possible que via une organisation gérée de façon plus centralisée.  Ainsi, tous les produits vendus en ligne doivent également être présents en magasin.  De plus, il doit y avoir une transparence pour le consommateur en matière de prix et de délais de livraison, tant sur le web que dans les magasins physiques.

 

Or ces changements sont difficiles à réaliser avec un réseau de franchisés indépendants, qui auraient dû renoncer en partie à leur autonomie.  Sleepy appliquait d'ailleurs une culture de 'softfranchising'.

 

Un choix résolu pour l’omni-canal

Depuis septembre Sleepy teste le nouveau concept omni-canal à Louvain.  Un pont est créé entre le magasin, le site internet et le webshop qui sera lancé au printemps 2016.  La nouvelle approche sera également appliquée au magasin de Malines en février.  A l'avenir le concept sera également étendu aux nouveaux magasins en gestion propre.

 

L’objectif est de permettre au consommateur de préparer ses achats sur le site internet.  Partant de son mode de sommeil préféré (européen, scandinave, oriental ou américain), il pourra y choisir et composer son lit lui-même, en toute liberté, en tenant compte du corps, de la sensation recherchée et du design.  Pour finaliser son achat, il peut se rendre sur le site internet ou dans le magasin physique.  En ligne, il peut également prendre rendez-vous dans un magasin physique.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Auping Plaza prolonge l’expérience en ligne jusqu’au magasin physique

05/09/2017

Avec l’ouverture de trois magasins cette année et une série de nouveaux projets prévus l’an prochain, le spécialiste du sommeil Auping navigue à contre-courant. Le concept Auping Plaza se veut un prolongement du parcours client initié en ligne. 

Beter Bed : CA en hausse, bénéfice en baisse

30/08/2017

Malgré une hausse du chiffre d’affaires de 6,7% au premier semestre de 2017, le spécialiste de la literie Beter Bed Holding a vu son bénéfice net chuter de plus de 11% à 7,5 millions d’euros.

Plus que 2 emplacements en lice pour le nouvel Ikea en Flandre Occidentale

25/07/2017

Après une étude approfondie, il reste deux emplacements possibles pour l’ouverture d’un nouveau magasin de la chaîne d’ameublement Ikea en Flandre Occidentale : Ring Shopping Kortrijk Noord et Ter Biest à Wevelgem.

Zara Home condamné pour avoir copié une création belge

05/07/2017

Le Tribunal de Commerce de Bruxelles a jugé que l’enseigne Zara Home a copié une création du sculpteur sur bois limbourgeois Patrick Damiaens. Il s’agit d’un blason créé par Damiaens figurant sur des bougies vendues par Zara Home.

La marque de design danoise Bolia débarque à Gand

26/06/2017

Un nouvel acteur du design scandinave fait son entrée dans notre pays. Le danois Bolia a ouvert son premier magasin belge le 22 juin dans un lieu surprenant : la Wolweverkapel dans la Kortedagsteeg à Gand.

Apple et Ikea se lancent ensemble dans la réalité augmentée

23/06/2017

La société technologique Apple en la chaîne d’ameublement Ikea collaborent à une appli de réalité augmentée qui devrait être lancée à l’automne.  Cette appli permet aux clients de vérifier si leur achat éventuel cadre dans leur intérieur.

Back to top