Nike dégraissé souhaite répondre plus rapidement aux tendances du marché

Nike dégraissé souhaite répondre plus rapidement aux tendances du marché
L'équipementier sportif Nike veut réduire ses effectifs de 2%. Près de 1.400 des 70.700 emplois sont menacés dans le monde.

L’attention sur 12 villes-clés

Cette opération de dégraissement a pour objectif de réduire les coûts de l’entreprise, à l’heure où les ventes ralentissent.  L’entreprise souffre de plus en plus de la concurrence des producteurs de vêtements classiques qui insèrent des touches sportives dans leurs vêtements.  La percée des ventes en ligne n’a fait qu’augmenter cette tendance.

 

D’autre part, Nike souhaite se concentrer davantage sur douze villes-clés : Londres, Paris, Berlin, Barcelone, Milan, New York, Los Angeles, Mexico, Shanghai, Pékin et Séoul.  Jusqu’en 2020, 80% de la croissance de la marque devraient provenir de ces régions.  L’objectif est  ambitieux.  Le plan de croissance prévoit une augmentation du chiffre d’affaires de 30,6 milliards de dollars en 2015 à 50 milliards en 2020.  En concentrant ses efforts sur un certain nombre de marchés-clés, Nike souhaite engager au mieux ses efforts marketing et logistique.


Plus rapidement sur le marché

Sur ces marchés sélectionnés, la marque souhaite également répondre plus vite aux tendances du marché qui évoluent toujours plus rapidement.  Elle compte le faire en divisant de moitié le temps de développement de ses nouveaux produits.

 

Pour terminer, l’organisation interne va également être modifiée.  Ainsi, Nike ne comptera plus que quatre zones au lieu de six : Amérique du Nord, Europe, Moyen-Orient/Afrique et Chine/Asie/Pacifique/Amérique-latine.