Anvers et Gand plaident pour les ouvertures dominicales | RetailDetail

Anvers et Gand plaident pour les ouvertures dominicales

Anvers et Gand plaident pour les ouvertures dominicales

Début 2014 la ville d’Anvers introduira une demande en vue  d’être reconnue comme ‘zone touristique’, ce qui autorisait les commerces à ouvrir sept jours sur sept. Les villes de Courtrai et de Gand sont également intéressées par une telle mesure.

Le conseil consultatif donne le feu vert

C’était l’une des propositions du programme électoral de la N-VA à Anvers : obtenir la reconnaissance de la ville comme centre touristique pour permettre ainsi les ouvertures le dimanche et élargir l’expérience de magasinage.


Maintenant que le conseil consultatif anversois  ‘du commerce de détail et de l’horeca’ a émis un avis positif, plus rien ne fait obstacle à une demande officielle. Si la demande est acceptée, les magasins dans le centre historique d’Anvers seront autorisés à ouvrir chaque dimanche à partir du mois de septembre 2014 au plus tôt.


« Le repos dominical est sacré, mais … »

Alors que le secteur horeca a immédiatement adhéré au projet, les commerçants se sont montrés plus sceptiques dans un premier temps. « J’admets que ce n’est pas de gaieté de cœur que nous cédons aux ouvertures le dimanche », indique Peter Aerts de l’organisation des indépendants Unizo dans le journal De Standaard : « Nous partons du principe que le repos dominical est sacré, mais le littoral ou une ville comme Anvers font exception à cette règle.»

 

La crise et l’ouverture le dimanche de nombreux magasins juste au-delà de la frontière hollandaise ont certainement peser dans la balance. Toutefois, selon le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), les commerçants ne sont pas très chauds à l’idée de multiplier le nombre d’ouvertures le dimanche, car de toute manière le budget du consommateur restera le même.


Davantage de promotions internationales pour compenser

C’est pourquoi les commerçants demandent en échange que la ville d’Anvers soit davantage promue comme destination de shopping, notamment à l’étranger. « Si nous n’attirons pas de clients supplémentaires venant de l’étranger, tout cela n’a pas de sens. Dans ce cas-là le chiffre d’affaires que nous réalisons en 6 jours sera tout simplement reparti sur sept jours et de plus nous aurons davantage de frais. »


Le cabinet de l’échevin des classes moyennes Koen Kennis a déjà fait des promesses en ce sens : « Ce sera le cas surtout au niveau national et aux Pays-Bas. Pour certains créneaux, comme la mode et le secteur culinaire, nous allons mettre sur pied une communication internationale plus vaste », apprend-on.


Ni la première et certainement pas la dernière

Anvers n’est ni la première et certainement pas la dernière ville à vouloir autoriser le shopping le dimanche. La ville de Gand a elle aussi manifesté son intérêt et à Courtrai des négociations seraient en cours. Actuellement les ouvertures dominicales sont déjà permises dans les villes balnéaires et d’autres centres touristiques reconnus, tels qu’ Ypres et Tongres, voire même Maasmechelen ( avec son centre outlet).


Selon Karel Van Eetvelt, administrateur délégué de l’Unizo, cette évolution est inévitable, tout comme on peut le constater dans nos pays voisins (en France la discussion bat son plein et les Pays-Bas ont récemment cédés).

 

Pourtant Van Eetvelt s’inquiète : « Les indépendants travaillent six jours par semaine, durant plus de huit heures par jour. Je pense qu’eux aussi ont droit à un jour de repos à passer en famille ou pour se détendre. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le propriétaire 3i souhaite quand même conserver Action

22/05/2018

L’investisseur 3i souhaite quand même garder l’entièreté d’Action. Bien que le propriétaire de la chaîne discount ait annoncé la semaine dernière qu’il cherchait un repreneur pour une partie de sa participation dans Action, 3i nie tout en bloc.

Marks & Spencer sort son couteau : 100 magasins doivent fermer

22/05/2018

Le retailer britannique envisage une restructuration radicale.  Au cours des quatre prochaines années, ce ne sont pas 60 mais 100 magasins britanniques qui devront fermer leurs portes.  « Indispensable pour assurer l’avenir », semble-t-il.

Le propriétaire souhaite se défaire d’une part importante d’Action

18/05/2018

La société d’investissement 3i, propriétaire des magasins Action, envisage de vendre une partie de la chaîne discount l’année prochaine.  Les Britanniques seraient à la recherche de partis intéressés par l’acquisition de près de 35% de la chaîne.  

Colruyt Group lance une fonction de paiement pour la carte Xtra

16/05/2018

A partir du 22 mai les clients des magasins de Colruyt Group pourront payer à l’aide de leur carte client Xtra. Dès lors la carte de paiement habituelle de Colruyt disparaîtra. Toutefois la carte Xtra ne sera pas une carte de crédit ou de débit.

Attirer les shoppers et les convertir en acheteurs ?

15/05/2018

Le moment de l’achat est le moment de vérité dans un parcours client toujours plus complexe. Les retailers et les fabricants ont tout intérêt à être présents de manière optimale dans ce processus. Comment? Réponse au Trade&Shopper Marketing Congress.

Hema continue d’investir dans les grands formats en Belgique

11/05/2018

Réouverture festive pour le magasin Hema à Ostende, qui a été rénové selon le nouveau concept international que l’enseigne a développé pour des villes comme Barcelone, Paris et Londres. La formule s’est déjà avérée un succès à Anvers et Bruxelles.