Comeos plaide pour une licence en retail management

Comeos plaide pour une licence en retail management

Le métier de gérant est une profession en pénurie. « Une formation spécialisée, telle qu’une licence en  retail management, pourrait y remédier », affirme Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos dans Jobat. Et ce principalement sous le signe de l’e-commerce.

L’e-commerce nécessite d’autres profils

« Actuellement tout le monde s’investit dans l’e-commerce », indique Dominique Michel de la fédération du commerce Comeos. « Ceci nécessite des profils différents par rapport à un magasin traditionnel. Mais en même temps le magasin traditionnel doit pouvoir faire face à l’e-commerce. Ainsi tout le monde recherche de nouveaux talents. »


Mais selon Michel il n’existe pour l’instant aucune formation adaptée à cette demande du secteur : « C’est pourquoi nous demandons la création d’une licence en retail management. Devenir responsable de magasin ou gérant exige de nombreuses compétences. Il faut pouvoir diriger une équipe, tenir une comptabilité, être habile dans les contacts avec les clients, disposer de connaissances logistiques, connaître les techniques de marketing, etc. »


Le secteur se dit prêt à créer cette formation en collaboration avec quelques écoles. Comeos envisage un système d’étude alternant l’école et le lieu de travail. A l’exemple de la collaboration avec  la Haute Ecole de Gand : « Depuis deux ans, nous y avons un programme à petite échelle avec une vingtaine d’étudiants. Nous souhaitons le déployer dans tout le pays. », précise Dominique Michel.


Le retail est un véritable pourvoyeur d’emplois

Dominique Michel rappelle que le secteur représente environ 400.000 jobs dans notre pays. Aujourd’hui un Belge professionnellement actif sur sept travaille dans le commerce de gros ou de détail.


Chaque année le secteur embauche quelque 40.000 personnes. Certes il s’agit souvent de jobs de remplacement, mais durant ces dix dernières années la création nette d’emplois est de l’ordre de 3.000 à 4.000 postes annuellement. Durant cette période le commerce à créer approximativement 35.000 jobs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: