Comeos plaide pour une licence en retail management | RetailDetail

Comeos plaide pour une licence en retail management

Comeos plaide pour une licence en retail management

Le métier de gérant est une profession en pénurie. « Une formation spécialisée, telle qu’une licence en  retail management, pourrait y remédier », affirme Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos dans Jobat. Et ce principalement sous le signe de l’e-commerce.

L’e-commerce nécessite d’autres profils

« Actuellement tout le monde s’investit dans l’e-commerce », indique Dominique Michel de la fédération du commerce Comeos. « Ceci nécessite des profils différents par rapport à un magasin traditionnel. Mais en même temps le magasin traditionnel doit pouvoir faire face à l’e-commerce. Ainsi tout le monde recherche de nouveaux talents. »


Mais selon Michel il n’existe pour l’instant aucune formation adaptée à cette demande du secteur : « C’est pourquoi nous demandons la création d’une licence en retail management. Devenir responsable de magasin ou gérant exige de nombreuses compétences. Il faut pouvoir diriger une équipe, tenir une comptabilité, être habile dans les contacts avec les clients, disposer de connaissances logistiques, connaître les techniques de marketing, etc. »


Le secteur se dit prêt à créer cette formation en collaboration avec quelques écoles. Comeos envisage un système d’étude alternant l’école et le lieu de travail. A l’exemple de la collaboration avec  la Haute Ecole de Gand : « Depuis deux ans, nous y avons un programme à petite échelle avec une vingtaine d’étudiants. Nous souhaitons le déployer dans tout le pays. », précise Dominique Michel.


Le retail est un véritable pourvoyeur d’emplois

Dominique Michel rappelle que le secteur représente environ 400.000 jobs dans notre pays. Aujourd’hui un Belge professionnellement actif sur sept travaille dans le commerce de gros ou de détail.


Chaque année le secteur embauche quelque 40.000 personnes. Certes il s’agit souvent de jobs de remplacement, mais durant ces dix dernières années la création nette d’emplois est de l’ordre de 3.000 à 4.000 postes annuellement. Durant cette période le commerce à créer approximativement 35.000 jobs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.