Delhaize victime d’une affaire de corruption

Delhaize victime d’une affaire de corruption

Le groupe de distribution Delhaize a été victime d’une affaire de corruption interne durant 20 ans. Un ancien manager de l’enseigne exigeait des pots-de-vin d’entrepreneurs exécutant des travaux pour le groupe. Le procès débutera le 8 novembre prochain.

Argent cash, tickets de foot, voyages d’agrément …

Dans cette affaire le parquet de Bruxelles poursuit sept suspects et cinq entreprises pour corruption privée, faux en écriture, usage de faux, escroquerie, fraude fiscale et association de malfaiteurs, rapporte le journal De Tijd.


Le principal suspect dans ce dossier est Hugo J. (62 ans), ancien manager chez Delhaize, chargé de la rédaction de contrats de construction et de maintenance sur les sites du groupe en Belgique. Il s’est fait aider par un ingénieur du bureau d’études Grontmij, un certain Ludo D.,  responsable du suivi des chantiers.

Les deux hommes se partagaient les pots-de-vin exigés aux entrepreneurs : allant d’argent cash aux voyages d’agrément (Etats-Unis, Vietnam, Singapour et  Malaisie) en passant par des tickets pour des matchs de foot jusqu’à des travaux de transformation gratuits à leur domicile. Toute cette affaire de corruption aurait duré une vingtaine d’année, mais le tribunal se focalise principalement sur la période de 2001 à 2006.


Delhaize satisfait

Outre les 12 prévenus, le nombre d’entrepreneurs impliqués dans la corruption serait semble-t-il bien plus important. Pourtant Delhaize se dit satisfait qu’il y ait un procès afin que les responsables soient punis.


« Delhaize est satisfait qu’un procès ait lieu », déclare le porte-parole Roel Dekelver, soulignant que le distributeur est victime dans cette affaire. « Après avoir découvert les faits, nous avons porté plainte officiellement et nous nous sommes portés partie civile. Bien entendu nous avons pris les mesures internes nécessaires pour qu’une telle situation ne se reproduise plus. »


Le procès, qui débutera le 8 novembre prochain, est unique en son genre. En général les entreprises préfèrent régler les affaires de corruption interne à huis clos, craignant une publicité négative. La corruption privée est punissable d’une peine de prison de six mois à trois ans, voire même jusqu’à dix ans s’il y a des circonstances aggravantes.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouvelle progression de 10% des dépenses online en Belgique

14/12/2017

Au cours des trois derniers trimestres les Belges ont dépensé 7,35 milliards d’euros online, soit 10% de plus comparé à la même période l’an dernier. Le cap prévu des 10 milliards d’euros de dépenses reste donc atteignable, estime GfK.

Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Back to top