Dreamland lance sa propre marque de jouets

Dreamland lance sa propre marque de jouets

Dreamland, l’enseigne de jouets appartenant au Groupe Colruyt, a regroupé toutes les petites marques de jouets de sa gamme sous une seule marque maison ‘Dreamland’. Cette nouvelle ligne de jouets comprend quatre catégories et permet de guider plus facilement les clients à travers l’assortiment .

Davantage de clarté dans l’assortiment

Outre les grandes marques nationales, Dreamland proposait jusqu’il y a peu de nombreuses petites marques dans sa gamme. « La nouvelle marque Dreamland remplace toutes ces petites marques, avec pour résultat un assortiment plus clair où le client trouvera plus facilement son chemin », explique Dirk Berteloot, directeur de Dreamland.


La nouvelle ligne de jouets comprend quatre catégories : les jouets premier âge, les poupées, les véhicules et les jeux de rôle. Cette marque maison n’a pas de nom spécifique, mais les jouets qui en font partie  sont reconnaissables grâce au logo Dreamland.


« L’emballage de ces jouets a été longuement réfléchi », précise le groupe. On y trouve par exemple des conseils de jeu pratiques. Pour les jouets premier âge l’enseigne va encore plus loin : pour chaque phase de développement du bébé, Dreamland a imaginé un petit animal qui explique ce qu’un enfant fait à cet page. « Ces petites figurines apparaissent sur tous les emballages des jouets premier âge, ce qui permet aux parents de trouver facilement le jouet qui convient à leur bébé », indique Berteloot.


« Relativement nouveau » dans le secteur

Une marque maison dans une chaîne de jouets est un phénomène relativement nouveau dans le secteur, selon Berteloot. Son concurrent Fun par exemple n’a pas sa propre marque et n’a pas de projets en ce sens pour l’instant. Pour ses propres produits Fun utilise le nom du produit d’importation en soi.


Ainsi Dreamland suit l’exemple du discounter Colruyt, autre filiale du Groupe Colruyt, qui actuellement regroupe toutes ses marques maison sous une seule marque ombrelle.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


RetailDetail Night : Standaard Boekhandel, Bol.com et JBC parmi les lauréats

24/11/2017

Lors de la RetailDetail Night, Standaard Boekhandel a décroché le prix ‘Qrf Meilleure chaîne de magasins de Belgique 2017-2018’, bol.com s’est vu décerner le ‘Qrf Webshop Award Belgium’ et JBC a rafflé le ‘Qrf Sustainability Award’.

Une grande grève trouble le Black Friday d’Amazon

24/11/2017

Les employés d’Amazon en Allemagne n’auraient pu choisir de journée plus stratégique que le Black Friday pour débrayer. Les travailleurs exigent des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail. L’action se poursuivra jusqu’à samedi soir.

Certains retailers s’opposent au Black Friday

23/11/2017

En France le Black Friday ne fait pas l’unanimité parmi les retailers : certaines enseignes boycottent ce ‘festival de réductions’, d’autres vont jusq'à fermer leur webshop ce jour-là.

Carrefour : accord concernant l’ouverture dominicale des hypermarchés français

23/11/2017

Quatre mois après sa nomination en tant que PDG de Carrefour, Alexandre Bompard décroche sa première victoire : un accord avec les principaux syndicats permettant à une trentaine d’hypermarchés, dans un premier temps, d’ouvrir le dimanche.

Gimv investit dans les articles pour animaux de compagnie

23/11/2017

La société d’investissement Gimv a pris une participation majoritaire dans AgroBiothers, un groupe français spécialisé dans la production et la distribution d’articles d’hygiène et de soins, ainsi que d’accessoires pour animaux de compagnie.

LensOnline envisage une expansion allemande

22/11/2017

Le groupe d’optique LensGroup de Kruibeke, qui avec LensOline domine les ventes en ligne de lentilles de contact en Belgique, conquiert progressivement le marché européen. Après les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne, le webshop lorgne désormais l’Allemagne.

Back to top