IDF, l’ancien Belgian Sky Shops, s’envole vers l’Afrique | RetailDetail

IDF, l’ancien Belgian Sky Shops, s’envole vers l’Afrique

IDF, l’ancien Belgian Sky Shops, s’envole vers l’Afrique

Belgian Sky Shops, qui gère les magasins des aéroports de Bruxelles et Charleroi, se déploie en Afrique sous le nouveau nom International Duty Free. L’entreprise entend également lancé l’enseigne ‘The Belgian Chocolate House’ à l’international.

Focus sur l’Afrique

Belgian Sky Shops se lance à l’international, confirme le CEO Nicolas Van Brandt dans un entretien avec le journal De Tijd /L’Echo. Pour ce faire l’entreprise, filiale de NPM, un holding d’Albert Frère, a été rebaptisée International Duty Free (IDF) : « Vu nos projets d’internationalisation notre ancien nom ne couvrait plus nos activités. Nous voulons nous implanter à l’étranger et hors des aéroports », explique-t-il.


IDF se focalisera sur l’Afrique, où l’entreprise a décroché le contrat pour la zone hors taxes autour des immeubles de l’ONU à Nairobi (Kenya). « Nairobi est le plus grand quartier général de l’ONU, après New York et Genève », indique Van Brandt, convaincu que l’ONU pourrait devenir un client important : « Ils ont d’autres quartiers généraux sur le continent africain. De plus, partout où les casques bleus sont présents, il y a des magasins taxfree. »


Déploiement mondial de ‘The Belgian Chocolate House’

Avec ses 368 employés dans les aéroports de Bruxelles et Charleroi, Belgian Sky Shops a réalisé un chiffre d’affaires de 175 millions d’euros en 2014, soit une hausse de 8% par rapport à 2013. Environ 30 millions d’euros de ce chiffre d’affaires proviennent des trois magasins de chocolat que le groupe exploite à Bruxelles-Midi (depuis début 2014) et à Brussels Airport. Sous l’étendard ‘The Belgian Chocolate House’ l’entreprise y vend des chocolats et pralines de marques belges renommées, comme Godiva, Neuhaus et Corné Port-Royal.


Van Brandt : « Nous voulons exporter ce modèle vers des centres urbains en Océanie, en Asie, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient ».  D’ici deux ans les premiers magasins devraient ouvrir leurs portes en Asie et plus de dix magasins aux Etats-Unis. En vue de cette expansion IDF souhaite collaborer avec de grands acteurs du secteur ‘duty free’ dans les aéroports où le groupe n’est pas présent.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, s’installe à Berlin

22/02/2018

KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, ouvrira ses portes le mois prochain à Berlin. Cette place de marché physique donne l’occasion à des marques et entreprises débutantes d’entrer en contact avec les consommateurs et les acheteurs.

Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Chiffres records pour Henkel

22/02/2018

Le groupe allemand Henkel a réalisé d’excellentes performances en 2017, avec des chiffres records tant au niveau des ventes que du bénéfice. Pour la première fois l’entreprise a franchi la barre des 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Back to top