Jef Colruyt et Pierre-Olivier Beckers empochent de beaux salaires en 2012

 Jef Colruyt et Pierre-Olivier Beckers empochent de beaux salaires en 2012

Les top-managers de Colruyt et Delhaize, Jef Colruyt et Pierre-Olivier Bekcers, ont bien gagné leur vie en 2012, comme le révèle le classement établi par le journal De Tijd, sur base des rapports annuels des 20 principales entreprises cotées à la bourse de Bruxelles.

Jef Colruyt ‘sous-estimé’

C’est la première fois que le discounter de Hal publie le salaire individuel de son grand patron. Jusqu’à présent il fallait se contenter de suppositions quant au montant de ses revenus, car Colruyt publiait uniquement le salaire global du haut management dans son ensemble, mais une loi du 10 avril 2010 ne le permet plus.


En 2012 Jef Colruyt a gagné au total 2,54 millions d’euros  : 1,14 million d’euros  en tant que CEO (salaire fixe + bonus) et 1,4 million d’euros en tant que président du conseil d’administration (rémunération + participation aux bénéfices). Dans son classement des salaires de l’année dernière  De Tijd avait estimé ses revenus à 1,55 million d’euros pour 2011, « une très nette sous-estimation » comme il s’avère aujourd’hui, admet le journal.


Avec ses 2,54 millions d’euros, le salaire perçu par Jef Colruyt est de 1,31 million d’euros inférieur à celui de Pierre-Olivier Beckers : l’année dernière le grand patron de Delhaize a gagné 3,01 millions d’euros (+4,2%) et se situe ainsi en quatrième position dans le classement des top-managers les mieux rémunérés du Bel20.


Des salaires inférieurs par rapport à certains pays européens

En 2012 le CEO d’une grande entreprise belge cotée en bourse gagnait en moyenne 1 ,96 million d’euros, soit plus de 10% en moins par rapport à 2011 (l’année dernière on notait également une baisse de 5%) : les bonus principalement ont sérieusement diminué.


Le grand patron d’AB InBEv, Carlos Brito, pour qui l’année 2011 fut décevante et qui  avait alors dû céder sa première place dans ce classement de prestige, a  reconquis en 2012 sa place de top-manager le mieux rémunéré du Bel20 : son salaire l’année dernière s’élevait à 3,92 millions d’euros, soit une hausse de pas moins de 57,4%.


Toutefois les salaires moyens de près de 2 millions d’euros des hauts managers du Bel20 sont nettement inférieurs par rapport à certains autres pays européens.  En Allemagne par exemple le salaire moyen des CEO de grandes entreprises cotées en bourse est de 5,3 millions d’euros. Mais le plus gros salaire revient à Martin Winterkorn, CEO de Volkswagen, qui a encaissé quelque 14,5 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

12/10/2017

Blokker Holding va céder son enseigne de jouets Intertoys, y compris les magasins de Bart Smit et Toys XL, à l’investisseur britannique Alteri. Cette cession s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding.

Parcify teste la livraison à domicile en l’absence du client

11/10/2017

Le service de coursier Parcify teste un nouveau système à Anvers : il s’agit d’une serrure intelligente permettant au client d’ouvrir sa porte à distance pour que le coursier puisse déposer sa commande à l’intérieur de son domicile en son absence.

Blokker subit une lourde perte en Belgique

11/10/2017

L’an dernier l’enseigne néerlandaise Blokker a essuyé une perte de 30 millions d’euros en Belgique. L’année auparavant il était encore question d’un modeste bénéfice, mais à présent la restructuration de la chaîne pèse lourdement sur les résultats.

Londres favorable à la transformation d’Oxford Street en zone piétonne

11/10/2017

L’idée de bannir tout trafic automobile d’Oxford Street à Londres commence à se concrétiser, maintenant qu’un sondage a révélé que près de deux Londoniens sur trois étaient favorables à l’installation d’un piétonnier.

VIDEO: Torfs à l’état pur !

09/10/2017

(publireportage) Torfs ne s’arrête jamais ! La chaîne de magasins se fend d’un tout nouveau concept qui s’inscrit parfaitement dans l’approche chaleureuse de cette entreprise familiale. Une superbe métamorphose qui fait la part belle au client.

Amazon ouvre un bar pop-up à Tokyo

06/10/2017

Amazon va ouvrir un bar éphémère à Tokyo dans le district de Ginza, afin de promouvoir les boissons proposées sur son webshop. Cette initiative est une première pour le géant américain.

Back to top