Jef Colruyt et Pierre-Olivier Beckers empochent de beaux salaires en 2012 | RetailDetail

Jef Colruyt et Pierre-Olivier Beckers empochent de beaux salaires en 2012

 Jef Colruyt et Pierre-Olivier Beckers empochent de beaux salaires en 2012

Les top-managers de Colruyt et Delhaize, Jef Colruyt et Pierre-Olivier Bekcers, ont bien gagné leur vie en 2012, comme le révèle le classement établi par le journal De Tijd, sur base des rapports annuels des 20 principales entreprises cotées à la bourse de Bruxelles.

Jef Colruyt ‘sous-estimé’

C’est la première fois que le discounter de Hal publie le salaire individuel de son grand patron. Jusqu’à présent il fallait se contenter de suppositions quant au montant de ses revenus, car Colruyt publiait uniquement le salaire global du haut management dans son ensemble, mais une loi du 10 avril 2010 ne le permet plus.


En 2012 Jef Colruyt a gagné au total 2,54 millions d’euros  : 1,14 million d’euros  en tant que CEO (salaire fixe + bonus) et 1,4 million d’euros en tant que président du conseil d’administration (rémunération + participation aux bénéfices). Dans son classement des salaires de l’année dernière  De Tijd avait estimé ses revenus à 1,55 million d’euros pour 2011, « une très nette sous-estimation » comme il s’avère aujourd’hui, admet le journal.


Avec ses 2,54 millions d’euros, le salaire perçu par Jef Colruyt est de 1,31 million d’euros inférieur à celui de Pierre-Olivier Beckers : l’année dernière le grand patron de Delhaize a gagné 3,01 millions d’euros (+4,2%) et se situe ainsi en quatrième position dans le classement des top-managers les mieux rémunérés du Bel20.


Des salaires inférieurs par rapport à certains pays européens

En 2012 le CEO d’une grande entreprise belge cotée en bourse gagnait en moyenne 1 ,96 million d’euros, soit plus de 10% en moins par rapport à 2011 (l’année dernière on notait également une baisse de 5%) : les bonus principalement ont sérieusement diminué.


Le grand patron d’AB InBEv, Carlos Brito, pour qui l’année 2011 fut décevante et qui  avait alors dû céder sa première place dans ce classement de prestige, a  reconquis en 2012 sa place de top-manager le mieux rémunéré du Bel20 : son salaire l’année dernière s’élevait à 3,92 millions d’euros, soit une hausse de pas moins de 57,4%.


Toutefois les salaires moyens de près de 2 millions d’euros des hauts managers du Bel20 sont nettement inférieurs par rapport à certains autres pays européens.  En Allemagne par exemple le salaire moyen des CEO de grandes entreprises cotées en bourse est de 5,3 millions d’euros. Mais le plus gros salaire revient à Martin Winterkorn, CEO de Volkswagen, qui a encaissé quelque 14,5 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.

Huit pistes à retenir du Trade & Shopper Marketing Congress

14/06/2018

Que de réactions enthousiastes à l’issue du Trade & Shopper Marketing Congress de RetailDetail et LD&Co ! Orateurs et participants y ont partagé leurs visions avec entrain. Qu’avons-nous retenu ?

Ludo Bijvoet est le nouveau directeur de Blokker

14/06/2018

Le management de Blokker est à nouveau complet: Ludo Bijvoet – actuel CEO de Xenos – prendra les commandes de l’enseigne en difficulté à partir du 1er juillet, tandis que Frank Cocx a été nommé directeur financier. Linda Keijzer dirigera Xenos.

Karstadt réinvente le concept du grand magasin à Berlin-Tegel

12/06/2018

Pour la première fois en trente ans Karstadt ouvre un nouveau grand magasin à Berlin, à l’aéroport de Berlin-Tegel plus précisément. Celui-ci sera un exemple de nouveauté, avec une offre unique entièrement adaptée aux besoins locaux.

Opinion : La blockchain augure la fin des plateformes

11/06/2018

La blockchain renferme des solutions particulièrement intéressantes pour le commerce. Présentant un outil pour le distributeur, elle risque aussi de le conduire à la disparition.

Déjà 7,4 millions d’acheteurs en ligne en Belgique

08/06/2018

Au premier trimestre de cette année les Belges ont dépensé au total 2,73 milliards d’euros en ligne. Quelque 7,4 millions de personnes ont effectué 23 millions d’achats en ligne, ce qui représente à nouveau une forte croissance.