La crise grecque mine la confiance du consommateur

La crise grecque mine la confiance du consommateur

Au mois de juillet la confiance du consommateur belge a été sérieusement ébranlée. L’amélioration des mois de mai et juin a été totalement anéantie. Toutefois ce recul est probablement temporaire, vu que l’enquête a eu lieu en pleine crise grecque.

Le consommateur craint une dégradation de l’économie

Afin d’évaluer la confiance du consommateur belge, la Banque Nationale de Belgique effectue une enquête mensuelle auprès d’un échantillon variable de 1.850 ménages, leur demandant comment ils perçoivent l’évolution de l’économie, du chômage, de leur situation financière personnelle et  de leur capacité d’épargne pour l’année à venir. Au final un indice de confiance est calculé sur base des résultats du sondage.


En juin l’indicateur de confiance du consommateur s’élevait à -2 points, son meilleur niveau en quatre ans. Au mois de juillet par contre l’indice a chuté à -6 points. Un indice similaire à celui du mois d’avril et légèrement supérieur à la moyenne à long terme de -7 points pour la période de 1990 à 2015.


Ce recul du baromètre s’explique en grande partie par les perspectives moins optimistes des consommateurs sur le plan macroéconomique. Ils craignent une dégradation de l’économie, ainsi qu’une augmentation du chômage. Par ailleurs ils prévoient une baisse de leur capacité d’épargne.

 

Tags: