Le CEO de Delhaize Belgique voit l’avenir en rose

Le CEO de Delhaize Belgique voit l’avenir en rose

Selon Denis Knoops, CEO de Delhaize Belgique, le pire est derrière le dos pour la chaîne de supermarchés belge et les employés petit à petit reprennent confiance en l’avenir de l’entreprise.

Apprendre d’Ahold

A peine nommé CEO en juin 2014, Knoops a dû annoncer la plus vaste réorganisation jamais envisagée par Delhaize. A l’époque la chaîne évoquait la concurrence avec Albert Heijn, alors que quelques mois plus tard une fusion entre les deux entreprises semblait se préparer. Ce revirement n’avait pas manqué de susciter de vives réactions auprès du personnel et des syndicats. Toutefois aujourd’hui le calme semble en grande partie revenu, estime Knoops.


« L’avenir est assuré, car nous pouvons à nouveau investir »,  explique Knoops dans une interview accordée au journal De Tijd. Des investissements sont prévus dans l’e-commerce, où de nouveaux concepts comme HelloFresh commencent à conquérir le marché. Aux dires de Knoops, la chaîne pour l’instant n’a pas encore de projets concrets concernant des colis-repas, mais cela pourrait changer après la fusion : « C’est l’un des domaines dans lequel nous avons un maximum à apprendre d’Ahold. J’ai l’impression que sur ce terrain qu’ils sont plus avancés que nous. Nous apprendrons tout ce qu’il y a à apprendre. »

 

L’avenir est assuré, même après la fusion

Par ailleurs Knoops affirme que l’avenir de Delhaize Belgique sera assuré, même après la fusion : « « Tant Ahold que  Delhaize ont une politique de marques locales. En Belgique Delhaize restera la marque leader locale. Quant à l’avenir des magasins belges d’Albert Heijn, il appartient aux autorités de la concurrence de trancher. »


Knoops explique également pourquoi l’enseigne déficitaire Red Market n’a pas été concernée par la restructuration : « Nous n’ouvrirons plus de nouveaux magasins Red Market, mais les treize magasins existants resteront ouverts. Ils représentent le département Research & Development, qui jusque-là manquait à Delhaize. C’est comme un laboratoire où l’on peut tester des choses, qui par la suite s’avèrent des réussites commerciales. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top