Amazon devient pharmacien

Amazon devient pharmacien
Photo : MACH Photos / Shutterstock.com

Amazon est désormais aussi pharmacien : aux États-Unis, le géant de la vente en ligne va livrer des médicaments à domicile, y compris des médicaments sur ordonnance. La société de Jeff Bezos a ainsi accès à l’état de santé des clients.

 

Des médicaments avec les courses

Deux ans après avoir acquis Pillpack, Amazon intègre le service de livraison de médicaments dans son propre assortiment : Amazon Pharmacy est désormais en ligne aux États-Unis, ce qui permet aux clients de commander des médicaments sur Internet et par téléphone portable pour se les faire livrer à domicile. Et ceci concerne des médicaments sur ordonnance – Amazon proposait déjà des médicaments sans ordonnance depuis un certain temps.


Les clients devront ajouter leurs informations d’assurance dans un profil sécurisé, pourront y consulter leurs ordonnances et auront le choix entre plusieurs options de livraison et de paiement au moment de la commande. Les membres Prime bénéficieront également de remises sur les médicaments et pourront comparer les prix avec ou sans assurance maladie. Des pharmaciens qualifiés seront disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour répondre à leurs questions sur les médicaments.

 

Santé personnelle

Jeff Bezos se rapproche ainsi encore un peu plus de son rêve : faire d’Amazon une plate-forme commerciale universelle. « Comme les consommateurs sont de plus en plus nombreux à vouloir faire leurs courses quotidiennes depuis leur domicile, la pharmacie constitue un complément important et nécessaire à la boutique en ligne d’Amazon », a déclaré Doug Herrington, Senior Vice President  pour l’Amérique du Nord, cité par TechCrunch.


Non seulement les soins de santé constitueront une nouvelle source majeure de revenus pour le groupe (les services de pharmacie en ligne devraient générer de 131 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le monde en 2025), mais Amazon aura également un accès sans précédent à la vie privée de millions de consommateurs. Après un tableau complet de ce que consomment les ménages, l’entreprise de Jeff Bezos aura en effet une idée très claire de l’état de santé de ses clients.

 

Soins de santé

Au moment du déclenchement de la pandémie de coronavirus, Bezos avait déjà reconnu qu’il s’intéressait au marché des soins de santé. Le multimilliardaire a également investi massivement dans le développement des tests sur le coronavirus, en particulier – mais pas exclusivement – pour ses propres employés. Et en août, Amazon avait  lancé son propre outil de suivi de la condition physique, Halo, qui permettait aux consommateurs de calculer et de suivre leur pourcentage de graisse corporelle.


Dans un premier temps, Amazon Pharmacy ne sera lancée qu’aux États-Unis. Mais une internationalisation des activités n’est pas à exclure. Bezos réussira-t-il à consolider le marché des pharmacies, ce que même les plus grands acteurs existants ne semblent pas être en mesure de faire ?