Le nouveau CEO de Procter & Gamble fait le grand nettoyage

Le nouveau CEO de Procter & Gamble fait le grand nettoyage

A peine deux semaines après son comeback à la tête de plus grand groupe mondial de produits de consommation courante, le tout nouveau patron de Procter & Gamble A.G. Lafley prend d’emblée des mesures draconiennes : la structure du groupe sera simplifiée et chacune des quatre divisions sera dirigée par un nouveau manager, qui devra rendre compte en direct au grand patron.

Réorganisation du haut management

Il y a deux semaines Procter & Gamble annonçait à la surprise générale le départ à effet immédiat du patron Bob McDonald et du retour d’A.G. Lafley, qui a dirigé Procter & Gamble jusqu’en 2009. Le moins que l’on puisse dire est que le nouveau CEO ne perd pas de temps : il a la ferme intention de stimuler la part de marché en forte régression de P&G. En 2012 le chiffre d’affaires de P&G a augmenté de 2% seulement, alors que son grand rival Unilever a progressé de 8,7%.


Par ailleurs Lafley a effectué une réorganisation du haut management et a subdivisé ses marques en quatre grandes divisions : soins pour la famille,  dames et bébés (notamment Pampers et Tampax),  produits de beauté (e.a. Pantene, Olay), soins pour hommes et animaux (e.a. Gilette) et enfin les produits d’entretien (e.a. Swiffer et Tide).


Les nouveaux managers auront pour mission de rendre leur division plus performante, d’accélérer la croissance de leurs marques et de stimuler l’innovation dans leur domaine.

 

Successeur en vue ?

Outre les quatre nouveaux managers, deux autres ‘managers seniors’ rendront compte en direct à Lafley. D’où les spéculations que l’un de ces six succèdera à Lafley, âgé de 66 ans, lors de son (deuxième) départ à la retraite.


« Ces nouvelles nominations signifient que Lafely restera à bord encore quelques années, afin de s’assurer que la personne qui le remplacera en tant que CEO puisse présenter des résultats et bénéficier du soutien des autres candidats à la succession », estime l’analyste John Wood de Heidrick & Struggles International.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Atelier Rebul envisage une expansion rapide en Belgique

07/08/2017

La chaîne de cosmétiques danoise Atelier Rebul envisage une expansion rapide en Belgique dans les mois à venir. En juillet l’enseigne a déjà ouvert ses deux premiers magasins, à Hasselt et Gand. D’autres boutiques suivront à Anvers, Bruges et Louvain.

Sephora lance un nouveau concept de magasin de plus petite taille

24/07/2017

Le fabricant de cosmétiques Sephora a lancé un nouveau concept de magasin plus petit aux Etats-Unis.  Jusqu’à présent, l’entreprise misait surtout sur des magasins de grande taille, mais elle va donc également expérimenter à plus petite échelle.

The Body Shop passe sous pavillon brésilien

29/06/2017

C’est officiel : le géant français des cosmétiques L’Oréal a confirmé avoir cédé sa filiale britannique The Body Shop au brésilien Natura Cosméticos. Le contrat a été signé cette semaine.

La maison-mère de Kruidvat mise sur les magasins physiques

28/06/2017

AS Watson, maison-mère d’enseignes telles que Kruidvat et Ici Paris XL, va poursuivre ses investissements dans la technologie et la logistique, afin s’adapter à un marché toujours plus axé sur les ventes online. Parallèlement le groupe mise également sur les magasins physiques.

Estée Lauder double la gamme Victoria Beckham

22/06/2017

Estée Lauder et Victoria Beckham font bon ménage. Les deux premières collections en édition limitée imaginées par l’ex-Spice Girl pour le géant des cosmétiques ont très vite été épuisées. D’où une 3ème collection, avec le double de références.

The Body Shop sur le point d’être cédé au brésilien Natura Cosméticos

09/06/2017

Le groupe L’Oréal a entamé des discussions exclusives avec le brésilien Natura Cosméticos concernant la vente de l’enseigne The Body Shop. Cette cession devrait rapporter un milliard d’euros au géant français.

Back to top