Le nouveau CEO de Procter & Gamble fait le grand nettoyage

Le nouveau CEO de Procter & Gamble fait le grand nettoyage

A peine deux semaines après son comeback à la tête de plus grand groupe mondial de produits de consommation courante, le tout nouveau patron de Procter & Gamble A.G. Lafley prend d’emblée des mesures draconiennes : la structure du groupe sera simplifiée et chacune des quatre divisions sera dirigée par un nouveau manager, qui devra rendre compte en direct au grand patron.

Réorganisation du haut management

Il y a deux semaines Procter & Gamble annonçait à la surprise générale le départ à effet immédiat du patron Bob McDonald et du retour d’A.G. Lafley, qui a dirigé Procter & Gamble jusqu’en 2009. Le moins que l’on puisse dire est que le nouveau CEO ne perd pas de temps : il a la ferme intention de stimuler la part de marché en forte régression de P&G. En 2012 le chiffre d’affaires de P&G a augmenté de 2% seulement, alors que son grand rival Unilever a progressé de 8,7%.


Par ailleurs Lafley a effectué une réorganisation du haut management et a subdivisé ses marques en quatre grandes divisions : soins pour la famille,  dames et bébés (notamment Pampers et Tampax),  produits de beauté (e.a. Pantene, Olay), soins pour hommes et animaux (e.a. Gilette) et enfin les produits d’entretien (e.a. Swiffer et Tide).


Les nouveaux managers auront pour mission de rendre leur division plus performante, d’accélérer la croissance de leurs marques et de stimuler l’innovation dans leur domaine.

 

Successeur en vue ?

Outre les quatre nouveaux managers, deux autres ‘managers seniors’ rendront compte en direct à Lafley. D’où les spéculations que l’un de ces six succèdera à Lafley, âgé de 66 ans, lors de son (deuxième) départ à la retraite.


« Ces nouvelles nominations signifient que Lafely restera à bord encore quelques années, afin de s’assurer que la personne qui le remplacera en tant que CEO puisse présenter des résultats et bénéficier du soutien des autres candidats à la succession », estime l’analyste John Wood de Heidrick & Struggles International.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Repositionnement radical pour Di

19/10/2017

Le spécialiste des produits de soins et de beauté Di veut se positionner en tant que marque forte grâce à un programme d’investissement ambitieux. Décor épuré, assortiment exclusif, e-shop et stratégie de communication plus dynamique. 

Zalando se lance dans les cosmétiques

18/10/2017

D'ici le printemps 2018 Zalando vendra également des cosmétiques sur son webshop, à commencer par l’Allemagne. En outre, l’e-tailer a publié ses résultats trimestriels et annonce une croissance du chiffre d’affaires de près de 30%.

Dollar Shave Club débarquera en Europe en 2018

10/10/2017

Dollar Shave Club compte faire son entrée en Europe l’an prochain. Le service d’abonnement pour rasoirs, détenu par Unilever, connaît déjà un franc succès aux Etats-Unis.

Essity : « Nos produits ont une utilité quotidienne »

05/10/2017

Ne dites plus SCA Hygiene mais Essity. Le fabricant de marques telles que Tena, Tork, Tempo, Lotus, Okay et Demak’Up renforce son attention sur l’hygiène et la santé. Le marché de l’incontinence offre le plus gros potentiel de croissance. 

Etos arrive en Belgique grâce à la fusion Ahold-Delhaize

18/09/2017

La chaîne de droguerie Etos va profiter de la fusion entre sa société-mère, l’entreprise néerlandaise Ahold, et l’entreprise belge Delhaize.  Les produits Etos pourront ainsi être vendus en Belgique, en Grèce et en Roumanie, notamment.

Ecover et Method aux mains de SC Johnson

15/09/2017

Le fabricant américain de produits d’entretien SC Johnson rachète les producteurs de produits de nettoyage écologiques Ecover et Method à leur société-mère People Against Dirty. Aucun détail financier n’a été dévoilé par l’entreprise.

Back to top