Hilco reprend Free Record Shop Belgique

Hilco reprend Free Record Shop Belgique

La société d’investissement britannique Hilco a finalement formulé une offre de reprise pour les filiales Free Record Shop en Belgique.  Le curateur Thierry Van Doosselaere confirme que l’offre a été acceptée. Pour l’instant l’accord conclu concerne uniquement le mobilier des filiales, mais on ignore encore quels magasins resteront ouverts.

Période d’essai

Depuis début décembre Hilco disposait d’une période d’essai d’un mois chez Free Record Shop Belgique et assurait l’approvisionnement des magasins durant la période des fêtes. Une offre définitive était attendue à la  mi-décembre. N’ayant pas obtenu d’offre concrète dans les délais, les curateurs avaient alors décidé d’entamer des négociations avec d’autres candidats.


En début de semaine il a été décidé de mettre en vente le mobilier des différentes filiales via le site de vente aux enchères en ligne Moyersoen. Vers 11 heures ce matin la vente en ligne a été arrêtée, car un accord de reprise a été conclu ave Hilco. 67 des 68 filiales de Free Record Shop devraient rester ouvertes, seul le magasin à Tielt-Winge fermera définitivement ses portes.


UPDATE 17.15 heures:

Hilco a annoncé que l’accord conclu portait uniquement sur le mobilier de Free Record Shop Belgique et non pas sur le nombre de magasins sauvés, ni sur le maintien du personnel.  Le fonds d’investissement britannique confirme que l’accord concernant le mobilier a été finalisé et que dès lors les négociations peuvent se poursuivre.

 

Le curateur Thierry Van Doosselaere confirme cette information, tout en ajoutant qu’à partir du 1er janvier Hilco a pris la responsabilité des négociations avec les propriétaires des bâtiments et les fournisseurs. « La mission des curateurs s'arrête le 1er janvier. Hilco a fait part de son intention de garder 67 magasins, pour lesquels il faudra du personnel. »


A partir du 1er janvier Hilco portera donc l’entière responsabilité de la chaîne. Si toutefois les négociations n’aboutissaient pas avec tous les propriétaires, il se pourrait que certaines filiales soient contraintes à la fermeture.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Tags: