MyCom Belgique demande la faillite

MyCom Belgique demande la faillite

Le revendeur IT MyCom ferme ses quatre magasins et deux webshops belges et demande la faillite. En cause : les difficultés financières auxquelles est confrontée la maison-mère néerlandaise BAS Group.

Fermeture à Bruges, Gand, Louvain et Malines

BAS Group détenait des magasins MyCom à Bruges (photo), Gand, Louvain et Malines. En outre le revendeur IT exploitait deux webshops : Mycom.be et Basdistribution.be. Hier matin les 21 collaborateurs touchés (sur un total de 1.200) ont été informés personnellement de la faillite par leurs dirigeants et la direction des Pays-Bas.


« La décision fait suite à la demande de surséance (sursis de paiement, ndlr.) aux Pays-Bas pour BAS Group et les enseignes retail Dixons, iCentre et MyCom. Les intentions de relance et de refinancement restent d’application. Des recherches en ce sens sont en cours », commente le groupe basé à Almere, dans un communiqué de presse.


L’an dernier BAS Group enregistrait encore un chiffre d’affaires de 319 millions d’euros, mais essuyait une perte de près de 12 millions d’euros. Les capitaux propres plongeaient dans le rouge  (-6,5 millions d’euros)  et les dettes s’élevaient à 80 millions d’euros, indique le journal De Volkskrant. En mars dernier la grand patron et fondateur Steven Bakker a démissionné après avoir vendu ses actions à ses principaux créanciers, ABN Amro et ING.


Pour l’heure on ignore encore s’il y aura une relance pour la branche belge. Mais le fait que tous les magasins MyCom aux Pays-Bas soient restés ouverts, alors que les magasins et webshops belges ont fermé leurs portes depuis hier matin 10 heures, n’augure rien de bon.

 

Tags: