MyCom Belgique demande la faillite | RetailDetail

MyCom Belgique demande la faillite

MyCom Belgique demande la faillite

Le revendeur IT MyCom ferme ses quatre magasins et deux webshops belges et demande la faillite. En cause : les difficultés financières auxquelles est confrontée la maison-mère néerlandaise BAS Group.

Fermeture à Bruges, Gand, Louvain et Malines

BAS Group détenait des magasins MyCom à Bruges (photo), Gand, Louvain et Malines. En outre le revendeur IT exploitait deux webshops : Mycom.be et Basdistribution.be. Hier matin les 21 collaborateurs touchés (sur un total de 1.200) ont été informés personnellement de la faillite par leurs dirigeants et la direction des Pays-Bas.


« La décision fait suite à la demande de surséance (sursis de paiement, ndlr.) aux Pays-Bas pour BAS Group et les enseignes retail Dixons, iCentre et MyCom. Les intentions de relance et de refinancement restent d’application. Des recherches en ce sens sont en cours », commente le groupe basé à Almere, dans un communiqué de presse.


L’an dernier BAS Group enregistrait encore un chiffre d’affaires de 319 millions d’euros, mais essuyait une perte de près de 12 millions d’euros. Les capitaux propres plongeaient dans le rouge  (-6,5 millions d’euros)  et les dettes s’élevaient à 80 millions d’euros, indique le journal De Volkskrant. En mars dernier la grand patron et fondateur Steven Bakker a démissionné après avoir vendu ses actions à ses principaux créanciers, ABN Amro et ING.


Pour l’heure on ignore encore s’il y aura une relance pour la branche belge. Mais le fait que tous les magasins MyCom aux Pays-Bas soient restés ouverts, alors que les magasins et webshops belges ont fermé leurs portes depuis hier matin 10 heures, n’augure rien de bon.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Samsung s’inquiète de sa propre croissance

06/07/2018

Le géant technologique Samsung  est mécontent de ses résultats. La société sud-coréenne s’attend à une faible croissance au cours du second trimestre de cette année : la vente de smartphones est décevante.

Matthias De Clercq quitte Coolblue pour rejoindre Nexxworks

06/07/2018

 Matthias De Clercq, manager de Coolblue Belgique, quitte l’entreprise pour rejoindre la société de consultance Nexxworks, où il occupera la fonction de directeur commercial à partir du 17 juillet.

Ceconomy cède sa division russe

21/06/2018

Ceconomy, maison-mère de MediaMarkt, n’est jamais parvenu à percer sur le marché russe. Dès lors le groupe cède ses activités russes à la chaîne d’électronique locale M.video, dans laquelle il prend une participation.

Coolblue réalise un CA de 311 millions d'euros en Belgique

15/06/2018

L’année dernière, le retailer en électronique néerlandais Coolblue a réalisé un CA belge record de 311 millions d’euros. La société annonce l’ouverture de nouveaux dépôts locaux permettant le déploiement d’appareils électroménagers en Wallonie.

Le PDG de LVMH Bernard Arnault injecte des millions dans BackMarket

14/06/2018

La start-up française BackMarket, qui se positionne comme place de marché spécialisée dans les smartphones, tablettes et laptops reconditionnés, vient de lever 41 millions d’euros pour assurer sa croissance.

Coolblue ferme des centaines de webshops

11/06/2018

Le groupe webshop Coolblue va mettre fin à ses centaines de webshops séparés (pensez à smartphonestore.nl ou pdashop.be). Tout sera centralisé sur la page Coolblue, ce qui permettra une extension plus rapide vers d’autres langues et d’autres pays.