Ahold satisfait de ses « performances solides »

Ahold satisfait de ses « performances solides »

Ahold a réalisé, selon ses propres dires, de « solides performances » , tant au quatrième trimestre que sur l’ensemble de l’année 2011. Aux Pays-Bas Albert Heijn a su maintenir sa part de marché, mais c’est aux Etats-Unis surtout qu’Ahold obtient d’excellents résultats.  Malgré tout le distributeur de Zaandam n’a pu de justesse répondre aux attentes des analystes.

+4,5% au quatrième trimestre

Pour le quatrième trimestre Ahold affiche un chiffre d’affaires consolidé de 7,29 milliards d’euros, soit une hausse de 4,5% par rapport à la même période en 2010. Malgré une progression du chiffre de vente de 2,5% par rapport au troisième trimestre, les résultats sont légèrement inférieurs aux prévisions des analystes de Reuters (7,35 milliards d’euros).


Aux Etas-Unis  Ahold affiche d’excellents scores, contrairement aux performances décevantes outre-Atlantique de son concurrent Delhaize :  Ahold USA a réalisé au quatrième trimestre un chiffre d’affaires de 4,37 milliards d’euros (5,89 milliards de dollars), soit une hausse de 5,5%. Les ventes dans les magasins existant depuis plus d’un an, ont augmenté de 2,9%. Le chiffre d’affaire annuel américain s’élève ainsi à 18,03 milliards d’euros (25,1 milliards de dollars), soit une croissance de 1,4%.


En Tchéquie et en Slovaquie par contre Ahold se porte moins bien. Alors que le chiffre d’affaires au troisième trimestre progressait encore de 2,4%, il a chuté de 3,5% au dernier trimestre ramenant le chiffre d’affaires  à  413 millions d’euros. Grâce à un bon premier semestre le chiffre d’affaires total s’élève à 1,74 milliards d’euros, soit une hausse de 4,8%.

 

Part de marché stable aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas le chiffre d’affaires pour le quatrième trimestre s’élève à 2,51 milliards d’euros, soit une hausse de 4,3%. Le chiffre de vente des magasins existants a connu une hausse de 2,9%, tout comme aux Etats-Unis. Sur l’ensemble de l’année 2011 Ahold a vu son chiffre d’affaires augmenter  jusqu’à 10,51 milliards d’euros, soit une progression de 4,2%.


Ainsi Albert Heijn – et dans une moindre mesure les sociétés soeurs Etos et Gall&Gall – se développe plus rapidement que le marché, qui selon GfK a enregistré   une croissance de  2,6 l’année dernière. Suite à la baisse durant le premier trimestre la part de marché d’Albert Heijn, selon Nielsen, se maintient à 33,5% (tout comme l’année dernière).


Pour l’ensemble de l’année 2011 le chiffre d’affaires consolidé  s’élève à  30,3 milliards d’euros, soit une hausse de 2,5% par rapport à 2010. A taux de changes constants cela équivaudrait à une croissance de 5,5%.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un filou à démasquer

28/04/2017

Reprendre un magasin incognito, c’est possible comme il s’est avéré cette semaine. Mystérieux, non ? Mais plus pour très longtemps, car pour résoudre toute énigme, une seule adresse : le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food.

Carrefour Easy, rapide et frais

28/04/2017

L’année dernière, Carrefour a inauguré une quatrième formule de magasins. En termes de format et d’assortiment, Easy se situe entre Market et Express. Werner Verhoeven a eu l’honneur d’ouvrir le magasin pilote à Battel (près de Malines).

L’avenir du supermarché vu par les étudiants

27/04/2017

A en croire les jeunes, les services numériques rendent les visites au supermarché plus efficaces, plus pratiques et plus inspirantes. D’autre part les supermarchés ratent bon nombre d’opportunités sur les réseaux sociaux, estiment-ils.

PepsiCo dépasse les attentes au premier trimestre

27/04/2017

Au premier trimestre de 2017 PepsiCo a dépassé les attentes. Le chiffre d’affaires a progressé de 2% à 12,04 milliards de dollars (11 milliards euros), alors que les analystes prévoyaient 11,98 milliards de dollars.

Des fabricants de biscuits testent une plate-forme de livraison durable

26/04/2017

Quatre fabricants de biscuits belges consolident leurs livraisons aux enseignes Delhaize, Colruyt, Okay et Retail Partners Colruyt Group. Ce système permet de diminuer le nombre de trajets des camions, qui du même coup sont mieux remplis.

Voici comment Lidl compte devenir un champion du développement durable

26/04/2017

Lidl Belgique a élaboré une nouvelle stratégie de durabilité avec d’ambitieux objectifs. D’ici 2020 l’enseigne veut figurer au top en matière d’entreprenariat durable dans le retail, aussi dans ses relations avec ses partenaires commerciaux.

Back to top