Baronie poursuit son expansion en reprenant Duc d’O

Baronie poursuit son expansion en reprenant Duc d’O

Le groupe Baronie de Furnes reprend la Chocolaterie Duc d’O de Kruibeke. Il y a trois ans le groupe avait déjà acquis Stollwerck (propriétaire notamment de la marque Jacques) et la Chocolaterie Kathy à Bruges.

Accumulation de pertes chez Duc d’O

Fondé en 1983 par Hendrik Verhelst, Duc d’O fabrique environ 30 tonnes de produits à base de chocolat par jour. L’entreprise doit sa réputation à ses truffes, mini pralines et pralines à la liqueur.


Toutefois ces dernières années Duc d’O a connu des difficultés financières. Au cours de l’exercice 2013 son chiffre d’affaires a diminué de 27,839 millions d’euros à 27,351 millions d’euros, entraînant une perte de 3,213 millions d’euros ; le groupe ayant déjà plongé dans le rouge l’année auparavant avec un malus de 1,975 millions d’euros. La perte reportée atteint ainsi 7,661 millions d’euros.


Baronie multiplie les reprises

A présent Duc d’O a été repris par Baronie, un groupe chocolatier de Furnes, propriété du Néerlandais Fons Walder. Pour Baronie cette acquisition constitue une nouvelle étape dans son expansion.


Au cours de l’année 2011, le groupe avait déjà repris deux autres entreprises chocolatières : d’une part les produits de consommation européens de Barry Callebaut, regroupés sous l’entreprise Stollwerck (avec dans son portefeuille notamment les marques Jacques et Sarotti) ; et d’autre part le chocolatier brugeois Kathy (spécialisé dans les bouchées, œufs de Pâques et fruits de mer), qui risquait de faire naufrage.


Aujourd’hui Baronie est une entreprise marquante du secteur chocolatier, avec des unités de production en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suisse. Le groupe fabrique à la fois des produits de marque et des labels privés.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour Express mise sur le ‘blurring’

21/09/2017

La formule de proximité explore les possibilités de la vente à emporter et de la consommation sur place. La nouvelle génération de magasins ajoute des services et la restauration à son offre. La frontière entre retail et horeca se brouille.

Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Back to top