Colruyt contre les chasseurs de promos fanatiques

Colruyt contre les chasseurs de promos fanatiques

Chez Colruyt, les clients ne pourront bientôt plus utiliser qu’un maximum de cinq bons de réduction. La chaîne de supermarchés prend des mesures pour mettre un frein au « couponing extrême » consistant à brandir une liasse de coupons lors du passage en caisse.

 

Cinq bons par ticket de caisse

Colruyt est le premier grand distributeur à prendre des mesures contre les chasseurs de promotions trop zélés. À partir du 2 mars, toutes les chaînes de magasins du groupe (Bio-Planet, Colruyt, OKay et Spar) n’accepteront plus qu’un maximum de cinq bons de réduction par ticket de caisse.

 

Selon Colruyt, la nouvelle réglementation est nécessaire, car le phénomène du « couponing extrême » dépasse parfois vraiment les bornes. « L’année dernière, quelqu’un est arrivé avec 7 000 bons et n’a, grâce à eux, rien eu à payer, mais le caissier a passé une heure à tous les scanner », a révélé Geert Elen, responsable caisses de l’entreprise, au journal Het Laatste Nieuws. Selon le détail, cette limitation compte un avantage supplémentaire : une plus grande clarté. Jusqu’à présent, chaque magasin décidait indépendamment du nombre de bons que les clients pouvaient utiliser.

 

Colruyt est convaincu que la plupart des acheteurs ne seront pas désavantagés par cette mesure. Environ 3,5 % des clients utilisent des bons de réduction, mais à peine 2 % d’entre eux présentent plus de cinq bons par visite.