Georges Plassat nouveau PDG de Carrefour

Georges Plassat nouveau PDG de Carrefour

C’est officiel : Georges Plassat est le nouveau PDG du distributeur français Carrefour. Lors d'un conseil d’administration extraordinaire il a été décidé du sort de l’actuel CEO suédois Lars Olofsson. Il sera remplacé par Georges Plassat, 62 ans, qui dès le 8 mars prendra  ses fonctions en tant que directeur général du numéro deux mondial de la distribution.

Le départ imminent d’Olofsson avait déjà été pressenti. A présent cette rumeur est donc confirmée, mais Carrefour se refuse pour l’instant à tout commentaire.


Retour au bercail pour Plassat

Actuellement Plassat est toujours aux commandes du groupe de mode français Vivarte (que l’on connaît à travers les marques Kookaï et Naf Naf), dont il est également co-propriétaire. Il dirige le groupe depuis 2000, au moment où le groupe portait encore le nom de son fondateur ‘Groupe André’. Pour Plassat cette nouvelle étape est en quelque sorte un retour au bercail, car avant sa carrière chez Vivarte, il a occupé durant deux ans la fonction  d’administrateur délégué de la division espagnole de Carrefour (1997-1999). Par ailleurs son expérience de 15 ans à la tête de Casino (grand rival de Carrefour en France), lui sera certainement très utile.


Carrefour compte sur Plassat pour remettre la chaîne sur les rails, et ce principalement en France. L’ action Carrefour a chuté au gré des nombreuses mauvaises nouvelles et a perdu quasi 50% de sa valeur en 2011. Mais l’annonce d’une éventuelle arrivée de Plassat il y a quelques jours  a suffi à stimuler le titre Carrefour qui depuis a gagné 7%. Le nouveau PDG a une réputation de « cost-killer émérite et de redresseur de marques en difficulté », affirme Thierry Breton, patron d’Atos, dans le Figaro.


Départ pénible pour Olofsson

Pour Olofsson ce licenciement n’est certainement pas inattendu : durant ses trois années à la barre de Carrefour, il n’a pu redresser le navire en perdition du retail français. Ses grands projets - la conquête du Brésil et le « réenchantement » des hypermarchés Carrefour - ont échoué.  Les résultats financiers n’ont cessé de se dégrader et les commentaires se sont faits de plus en plus critiques. Les quelques manœuvres entreprises l’année dernière par Blue Capital, principal actionnaire de Carrefour, afin de soutenir Olofsson, n’ont pu le sauver : après trois ans à la tête de Carrefour, s’en est fini pour le Suédois.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top