La croissance du chiffre d’affaires comparable d’Ahold s’effondre | RetailDetail

La croissance du chiffre d’affaires comparable d’Ahold s’effondre

La croissance du chiffre d’affaires comparable d’Ahold s’effondre

Au premier trimestre 2014 le chiffre d’affaires net d’Ahold a chuté de 2,5% à 9,8 milliards d’euros, alors que le résultat d'exploitation recule de 6,2%. Plus inquiétant encore : la croissance du CA comparable est en recul tant aux Pays-Bas qu’aux USA.

Bénéfice trimestriel net 2014 en légère hausse par rapport à 2013

Au cours du premier trimestre 2014 Ahold a réalisé un bénéfice net largement inférieur à celui du premier trimestre 2013. Cette année le bénéfice net s’établit à 50 million d’euros, contre 1,95 milliard d’euros durant la même période un an auparavant.


Cet énorme bénéfice en 2013 est attribuable à la vente d’ICA.  Sans tenir compte de cette vente, le bénéfice net s’élevait à 203 millions d’euros. Toutefois le bénéfice net de 50 millions d’euros généré au premier trimestre 2014 a lui aussi été influencé par un élément exceptionnel : la semaine dernière Ahold a réglé  aux USA une affaire de fraude datant de 2003, un arrangement qui lui a coûté 215 millions d’euros. Sans tenir compte de cette charge non-récurrente, le bénéfice net d’Ahold au premier trimestre 2014 s’avère donc légèrement supérieur à celui de l’année précédente.


Croissance du chiffre d’affaires comparable en ligne : + 20%

Quant aux ventes online Ahold se dit très satisfait du chiffre d’affaires comparable qui progresse de 20% à 362 millions d’euros au quatrième trimestre 2014. A noter toutefois que le marché online est un marché qui coûte davantage qu’il ne rapporte : tout est question de semer dans l’espoir de récolter sur le long terme.


A court et moyen terme Ahold devra donc s’appuyer sur ses activités-clés : les magasins physiques. Toutefois les clients semblent de plus en plus préférer les concurrents Lidl et Jumbo à Albert Heijn surtout aux Pays-Bas. Par ailleurs les clients restant fidèles à AH dépensent moins par visite.


La part de marché se stabilise aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas le chiffre d’affaires comparable d’Ahold au premier trimestre est en recul de 1,4%, « principalement parce que le client moyen d’Albert Heijn rempli moins son caddie », explique Ahold dans un communiqué de presse. Ainsi malgré la croissance du chiffre d’affaires de 1,2% réalisée par les nouveaux magasins d’Albert Heijn Belgique et l’intégration des anciens magasins C1000 dans le réseau de franchise d’AH, la part de marché d’Ahold reste stable.

 

Recul du chiffre d’affaires comparable tant aux Pays-Bas qu’aux USA

Aux USA, le principal marché d’Ahold, le chiffre d’affaires comparable ne progresse pas : avec un maigre +0,1%  (hors carburant) au premier trimestre 2014, Ahold ne peut s’estimer satisfait comparé à la progression de 1,9% durant la même période en 2013.


Même constat, voire même pire aux Pays-Bas où le chiffre d’affaires comparable régresse de 1,4% au premier trimestre 2014,  alors qu’il progressait de 1,8% durant la même période en 2013.


Ahold prendra les mesures nécessaires pour remédier à cette situation tant aux Pays-Bas qu’aux USA et accordera une priorité absolue à rétablir le chiffre d’affaires comparable.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Par ici les friandises !

18/05/2018

Comment Colruyt parvient à rester si bon marché, que manigance Albert Heijn dans son rayon frais, pourquoi Delhaize mise sur le sans gluten et quelle est cette folle ambiance chez Aldi? Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food.

Holland & Barrett envisage l’ouverture de magasins végans

17/05/2018

La chaîne britannique Holland & Barrett (anciennement Essenza au Benelux), spécialisée dans les produits de santé, projette l’ouverture de magasins entièrement végans. Une tendance que doit suivre l’enseigne, estime le CEO Peter Aldis.

Analyse : Six raisons pour lesquelles les grandes marques sont sous pression

17/05/2018

Les marques mondiales subissent de plus en plus la concurrence de petits acteurs locaux. Selon certains observateurs, l’âge d’or des marques est révolu. Une conclusion un peu prématurée peut-être, mais quelques tendances s’ébauchent néanmoins.

Coca-Cola reste la marque mondiale favorite, tandis que les marques locales gagnent du terrain

17/05/2018

Coca-Cola, Colgate et Maggi sont les marques FMCG les plus populaires au monde, selon le dernier rapport de Kantar Worldpanel. Néanmoins les marques locales grignotent des parts de marché aux grands acteurs.

« Dans la catégorie des snacks la consommation est élastique » (Yannick Engelen, Mondelez)

17/05/2018

Dans les catégories impulsives comme les snacks ce ne sont pas tant les promotions qui assurent une croissance durable, mais plutôt une approche trade marketing judicieuse où fabricants et retailers se fixent les bonnes priorités, estime Mondelez.

Réduction supplémentaire chez Whole Foods pour les membres d’Amazon Prime

17/05/2018

Désormais les membres Amazon Prime bénéficient d’une réduction de 10% sur de nombreux produits chez Whole Foods, la chaîne de supermarchés rachetée l’an dernier par l’e-tailer américain. Les experts voient dans ce rapprochement une double stratégie.