La sortie de bourse de Spadel n’est pas chose faite

La sortie de bourse de Spadel n’est pas chose faite

Ce fut un choc pour Marc du Bois, le dirigeant de Spadel, le groupe qui réunit les marques d’eau minérale Spa et Bru.  Après le second tour, il n’a pas réussi à s’approprier les 95% d’actions nécessaires pour une sortie de bourse.

 

Recalé à 93,03%

Durant le second tour de l’offre d’acquisition, Finances & Industries SA, le holding des actionnaires familiaux qui dirige le fabricant de boissons Spadel, n’a de nouveau pas réussi à atteindre le seuil de 95% du capital.  Après le premier tour, le dirigeant Marc du Bois s’était approprié 92,9% du capital, après le second tour, il échoue à 93,02%.

 

Cela signifie concrètement que pour le moment, le holding familial n’est pas en mesure de mener à bien son projet de faire sortir Spadel de la bourse.  Pour ce faire, il faut posséder 95% des actions.  Si cela devait être le cas, le premier actionnaire pourrait procéder au ‘squeeze out’ et ‘enfumer’ les actionnaires restants, lisez : les obliger à vendre leurs actions.  Mais les choses n’en sont pas là.  Sans doute que l’opposition de l’organisme d’investissement Deminor, qui a toujours déclaré que l’offre était trop faible, y est pour beaucoup.

 
De toute façon, Finances & Industries maintient le droit de demander une suppression de la cotation en bourse. Pour ce faire, le holding devra recevoir l’approbation d’Euronext Brussels et de l’organe de contrôle boursier FSMA (l’Autorité des Services et Marchés Financiers).  Celle-ci peut s’y opposer dans l’intérêt de la protection des petits actionnaires.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Le supermarché indépendant n’entend pas rater le train de l’e-commerce

18/09/2017

Dans les conversations à propos du futur de la distribution alimentaire, le mot d’e-commerce conserve quelque chose de magique. Les exploitants indépendants ont-ils franchi le pas ? Si non, qu’attendent-ils ? 

Carrefour ouvre 15 nouveaux drives

18/09/2017

Le 29 septembre, la chaîne de supermarchés Carrefour va ouvrir trois nouveaux points de livraison drive.be, ce qui porte le total à quinze nouveaux ‘drives’ ce mois-ci.  Depuis le début de l’année, 72 points d’enlèvement ont déjà vu le jour.

La plate-forme de bières Beerwulf.com disponible en Belgique

18/09/2017

Beerwulf, la plate-forme en ligne de bières spéciales, est maintenant disponible en Belgique.  Le site internet offre une page unique à chacun des 150 brasseurs affiliés.  Celle-ci leur permet de proposer leurs bières à un public plus large.

Aldi Nord va centraliser l’achat des marques A

15/09/2017

Aldi Nord, la branche de l’entreprise active en Belgique et aux Pays-Bas, souhaite centraliser l’achat des marques A.  Elle veut ainsi proposer une offre semblable dans tous les pays et imposer des prix compétitifs grâce à la grandeur d’échelle.

Filet Pur : Remue-ménage à l’abbatage

15/09/2017

Qui désire encore un morceau de tournedos ? Ou plutôt des carottes râpées ? Cette semaine encore le secteur de la viande n’a pas fait bonne figure et cela n’a pas échappé à RetailDetail Food, comme en témoigne ce résumé de l’actualité FMCG.

Back to top