Les albums Panini renforcent l’ancrage local de Carrefour market

Les albums Panini renforcent l’ancrage local de Carrefour market

Actuellement, les clients de Carrefour collectionnent les cartes à l’effigie des Diables. Les actions d’épargne en collaboration avec les clubs de foot locaux remportent également un vif succès. 

 

Relation de confiance 

 

Le Carrefour market de Mere, en Flandre orientale, garde en tout cas un très bon souvenir de l’action autocollants menée en partenariat avec le club de foot local, FC Mere. L’événement avait fédéré toute la commune et avait en outre permis au magasin d’attirer de nouveaux clients. 


Nous avons rencontré la responsable du magasin, Lut Uyttersprot, qui y travaille depuis 25 ans. Dans cet authentique supermarché de proximité, les clients réguliers et les membres du personnel se connaissent bien. « Il se crée une relation de confiance avec les clients. C’est une belle expérience. Nous voyons par exemple les enfants grandir et devenir à leur tour des clients du magasin. » 

 

Quand les jeunes jouent les vedettes


C’est Carrefour Belgium qui a émis l’idée d’éditer un album d’autocollants consacré à l’équipe de football locale. Un moyen pour le distributeur de renforcer l’ancrage local de ses magasins. 
« Nous nous sommes mis à la recherche d’un club local comptant suffisamment de membres. » Cette quête n’a pas été très difficile. FC Mere, un club en pleine expansion possédant une importante section jeunesse, a répondu à l’invitation avec beaucoup d’enthousiasme. Pendant deux week-ends du mois d’août, tous les joueurs, entraîneurs et membres du staff se sont fait tirer le portrait au club. « Les jeunes en particulier ont beaucoup aimé jouer aux vedettes ! » 


Fin octobre, les joueurs et entraîneurs ont été conviés à un événement de lancement, lors duquel chacun a reçu un album et quelques pochettes d’autocollants. Le coup d’envoi de l’action d’épargne proprement dite a ensuite été donné. Les clients recevaient une pochette d’autocollants par tranche d’achat de 25 euros et pouvaient gagner des pochettes supplémentaires grâce aux produits participants. 

 

Un succès de masse


« L’action a immédiatement remporté un grand succès », témoigne Lut. « Les albums Panini ne passionnent pas seulement les enfants mais sont aussi empreints de nostalgie pour leurs parents. » Les adultes ont déjà connu le phénomène étant enfants et le revivent aujourd’hui.  


Résultat : les enfants, mais aussi leurs parents et leurs grands-parents, et même des gens n’ayant aucun lien avec le club, se sont mis à collectionner les autocollants. L’action d’épargne a été annoncée à grand renfort d’affiches qui ont coloré tout le magasin en rouge et noir. Des bourses d’échange ont été organisées dans l’enceinte du club, sans oublier une session de dédicace de la première équipe à l’intention des jeunes joueurs. L’action s’est déroulée jusque début janvier, le temps de permettre à chacun de compléter son album. Les autocollants restants ont été restitués au club à l’issue de l’opération.

 

Investir dans ses clients


L’action s’est-elle aussi avérée lucrative ? Ce qui est sûr, c’est qu’elle a généré beaucoup de buzz autour de la marque et qu’elle a mis de l’ambiance en magasin. Lut n’a pas de chiffres concrets à nous communiquer à propos de l’action car le magasin avait déjà entamé sa phase de croissance avant son lancement. Mais le bilan est incontestablement positif. 


« Ça a été une très chouette période, durant laquelle nous avons vu beaucoup de nouveaux visages. Nous voulions depuis longtemps organiser quelque chose en collaboration avec une association locale. Nous parrainons en fait pas mal d’initiatives locales : une tombola, un festin gourmand, un petit-déjeuner à l’école pour les grands-parents… Nous estimons en effet qu’il faut investir dans ses clients », conclut-elle.