Les commerces locaux adoptent les caisses automatiques

Les commerces locaux adoptent les caisses automatiques
(c) Antenor Shopmaster

Déjà courantes dans les supermarchés, elles apparaissent de plus en plus souvent dans les commerces alimentaires indépendants : les caisses automatiques, qui évitent aux commerçants de devoir manipuler de l’argent.

Plus hygiéniques, plus pratiques et plus sûres

La caisse automatique – un distributeur dans lequel le client introduit son argent et y récupère sa monnaie – connaît une montée en force. Les fabricants de ce type d’appareils ont vu leurs ventes augmenter de 60 à 70% en deux ans.


Et même les commerces alimentaires locaux suivent le mouvement : actuellement 6% des bouchers, boulangers et autres commerces alimentaires locaux sont équipés de caisses automatiques, révèle une enquête du Syndicat Neutre pour Indépendants auprès de 426 commerces alimentaires.


« D’un point de vue hygiénique, ce type de caisse dans le commerce alimentaire n’offre que des avantages », affirme Christine Mattheeuws, présidente du SNI, dans le journal Het Nieuwsblad. « Plus généralement, elle permet également de gagner du temps lors des moments de pointe, de supprimer les erreurs lorsque le commerçant rend la monnaie au client et d’éviter que le personnel ne vole dans la caisse. Sachant que 4 vols sur 10 dans un magasin sont commis par des employés, cet argument a donc son importance. » Mais ces caisses ont un prix : 15.000 euros en moyenne, contre environ 5.000 euros pour une caisse classique.