Lunch Garden essuie une lourde perte

Shutterstock.com

La pandémie a frappé de plein fouet Lunch Garden: le groupe a essuyé une perte de 28 millions d’euros l’an dernier. La chaîne de restaurants belge veut retrouver un résultat opérationnel positif cette année.

 

Chiffre d’affaires en baisse de 64%

La perte n’est pas une surprise. Les événements des derniers mois laissaient présager le pire. L’an dernier, la société avait annoncé un plan d’économies qui a entraîné la suppression de 138 emplois. En avril dernier, le créancier Intermediate Capital Group (ICG) avait repris le contrôle de la chaîne de restaurants à la société d’investissement britannique Freshstream.

 

Ces difficultés trouvent évidemment leur origine dans la crise sanitaire. Les restaurants sont ainsi restés fermés pendant plusieurs périodes cruciales, déclare la CEO Ann Biebuyck dans De Tijd. « Nous enregistrons une part importante de notre chiffre d’affaires pendant les vacances de Pâques et à la fin de l’année. » Et même quand l’horeca a pu temporairement rouvrir ses portes cet été, la chaîne n’a jamais tourné à plein régime. « Nous ne pouvions accueillir qu’un nombre limité de clients. » En raison de problèmes de trésorerie, la direction a en outre décidé de ne rouvrir que les restaurants les plus rentables. Le chiffre d’affaires annuel de la chaîne de restaurants belge a finalement atteint 39 millions d’euros, soit une baisse de 64%.

 

Réouverture

Depuis peu, tous les restaurants de la chaîne sont à nouveau ouverts. Néanmoins, l’année s’annonce très difficile, explique Ann Biebuyck. Sur les six premiers mois de l’année, le groupe a enregistré un résultat brut d’exploitation (EBITDA) négatif de 6 millions d’euros. « Nous voulons terminer l’année sans pertes supplémentaires. »

 

La CEO n’exclut pas la possibilité de fermer certains restaurants. « Notre objectif est de conserver tous nos restaurants », explique Ann Biebuyck. « Mais nous suivons la situation de près. »