Pour survivre aux USA une fusion entre Ahold et Delhaize s’impose | RetailDetail

Pour survivre aux USA une fusion entre Ahold et Delhaize s’impose

Pour survivre aux USA une fusion entre Ahold et Delhaize s’impose

Selon certains spécialistes américains, le rapprochement entre Ahold et Delhaize a été motivé en grande partie par la forte concurrence sur la côte est des Etats-Unis. Afin d’y garantir leur survie, les deux groupes doivent unir leurs forces.

Pas d’autre choix

Au mois de mai le néerlandais Ahold et le belge Delhaize annonçaient être en discussions préliminaires en vue d’une éventuelle fusion entre les deux groupes. Aujourd’hui le journal néerlandais Het Financieele Dagblad (FD) cite des experts en retail qui prétendent qu’une telle collaboration est nécessaire sur la côte est des Etats-Unis, afin de garantir la survie des deux chaînes à long terme.


Ces dernières années les Etats-Unis ont connu bon nombre de grandes fusions : en 2013 la chaîne de supermarchés Kroger a repris son concurrent Harris Teeter pour un montant de 2,6 milliards de dollars et début de cette année naissait l’entité fusionnée entre Safeway en Albertson's, comptant 2.230 magasins au total.


Selon Neil Stern de McMillan Doolittle, que cite FD, le commerce de détail ne peut faire autrement que de fusionner, vu qu’il se construit encore très peu de supermarchés traditionnels. Toutefois le spécialiste y ajoute une mise en garde : « Les entreprises ont tendance à surestimer les économies de coûts et à sous-estimer le temps nécessaire à l’intégration. Ahold et Delhaize ont chacun leur propre formule, avec des stratégies promotionnelles et des concurrents différents. »


Plus-value

Sur la côte est des Etats-Unis, Ahold et Delhaize – présent aux USA avec les chaînes Food Lion et Hannaford – sont complémentaires : tous deux y sont actifs, mais l’un n’empiète pas sur le terrain de l’autre. Le chevauchement des plus de 2000 supermarchés que comptent les deux groupes, est limité à tout au plus 20%, selon FD.


Les deux groupes aux USA peuvent se compléter mutuellement, estiment différents experts. Alors que Delhaize a des coûts moins élevés et dispose d’une chaîne de distribution, Ahold est plus fort dans le domaine du développement du bénéfice et a investi dans des formules à croissance.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


HelloFresh augmente ses investissements au détriment du bénéfice

14/08/2018

Malgré la promesse d'un bénéfice pour la fin de l'année, le livreur de box repas HelloFresh opte finalement pour de nouveaux investissements. Après un solide 2ème trimestre, l'entreprise mise sur la croissance aux Etats-Unis.

Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.