Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?
Foto: Vlaams Instituut Gezond Leven

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

 « Les produits à hautes marges bénéficiaires sont déconseillés »

La nouvelle pyramide alimentaire est un triangle inversé, qui met l’accent sur l’alimentation végétale : au sommet figurent les fruits, les légumineuses et les céréales entières, alors que la viande rouge se situe tout en-dessous dans la pointe du triangle.


Les aliments transformés, comme les chips, les biscuits et la junkfood, ne sont plus repris dans la pyramide et sont donc à éviter. « Il est courageux de ne pas ajouter certains aliments », commente Patrick Mullie, professeur en nutrition à l’Ecole supérieure Erasmus et à l’Université libre de Bruxelles. « Auparavant il y avait davantage de nuances. Par le passé ces aliments faisaient partie d’un groupe flou au sommet de la pyramide. »


Toutefois ce nouveau modèle ne satisfera pas tout le monde, estime Mullie : cette pyramide alimentaire pourrait avoir des conséquences économiques, voire même à termes un impact politique. « Les produits à hautes marges bénéficiaires, comme les sodas et le fastfood, sont déconseillés et les produits à marges peu élevées, comme les légumes et les pommes de terre sont promus. Je m’attends également à ce que le Boerenbond et le lobby laitier soient mécontents. »


Le professeur plaide pour des mesures structurelles : « Un dessin à lui seul n’incitera pas les gens à manger plus sainement, pour cela il faut des mesures structurelles : les produits alimentaires sains doivent être meilleur marché et les produits malsains plus chers. Le modèle est bon, mais maintenant la politique doit suivre. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Le gouvernement réglemente l’utilisation du terme 'artisanal'

16/10/2017

Suite à une enquête de Test-Achats dénonçant l’utilisation abusive de termes tels qu' 'artisanal' ou 'traditionnel' dans l’appellation de produits, le SPF Economie a rédigé une série directives en vue réglementer cette terminologie.

Une entreprise alimentaire espagnole souhaite acquérir Continental Food

13/10/2017

L’entreprise alimentaire espagnole GB Foods  s'apprête à lancer une offre sur l’entreprise belge Continental Foods qui commercialise les marques Devos Lemmens, Aiki et Royco.  Deux autres parties seraient également intéressées.

Avec Merci Voisin, Carrefour encourage ses clients à livrer des courses

13/10/2017

En France, le groupe de supermarchés Carrefour lance le service de livraison collaborative, Merci Voisin, qui permet aux clients de livrer ou de se faire livrer les commandes passées en ligne.  Un Uber pour courses, en quelque sorte.

Les travailleurs belges des brasseries d’AB InBev se mettent en grève

13/10/2017

Aujourd'hui une grève a éclaté dans les brasseries d’AB InBev à Leuven, Jupille et Hoegaarden, suite à l'échec des discussions concernant une nouvelle convention collective de travail pour les employés.

Filet Pur : Une barre démesurément haute

13/10/2017

Les discounters, chacun à leur manière, lancent une offensive de charme : l’un avec des tests de goût, l’autre avec des cochons gâtés. Mais n’étions-nous pas privés de viande ? Explications dans le résumé hebdomadaire, garanti sans gluten, de RetailDetail Food !

Pourquoi le végétalisme représente-t-il un défi pour les détaillants alimentaires?

12/10/2017

Les végétaliens sont-ils un groupe cible en croissance dont il va falloir tenir compte ?  Les supermarchés doivent-ils prévoir des formules ou des divisions végétaliennes ?  Nous constatons une hausse prudente des initiatives.

Back to top