Sainsbury’s plonge dans le rouge

Serge Cornu / Shutterstock.com

Les coûts liés au coronavirus ont fait plonger Sainsbury’s dans le rouge. Le groupe de supermarchés britannique a subi une perte de 261 millions de livres (300 millions d'euros) l'année dernière, tandis que son chiffre d'affaires a globalement stagné.

 

Le chiffre d'affaires reste stable

Sainsbury's n'a pas su tirer profit de la ruée vers les supermarchés pendant la pandémie de coronavirus. Bien que le numéro deux des supermarchés britanniques ait vu ses ventes de produits alimentaires augmenter de 7,3 % et ses ventes en ligne doubler, le chiffre d’affaires total du groupe est resté stable, les clients faisant moins le plein dans les stations-service du groupe et les ventes de vêtements ayant chuté de 9 %. Le chiffre d'affaires pour l’ensemble de l’exercice financier a stagné à 29 milliards de livres sterling (33 milliards d'euros), soit un résultat similaire à l’année précédente.


Ce qui est particulièrement frappant, ce sont les mauvais résultats des bénéfices du groupe. Sainsbury's a subi une lourde perte de 261 millions de livres (300 millions d'euros) malgré la croissance enregistrée dans les supermarchés. Pour garantir à ses employés et ses clients un environnement « coronaproof », la société a investi un total de 485 millions de livres sterling. Outre les équipements de sécurité, ce montant a financé les primes supplémentaires pour le personnel, les coûts de remplacement du personnel en quarantaine et l'indemnisation des employés vulnérables qui ont été contraints de rester chez eux.

 

Des dividendes qui coûtent cher

Le fait que le groupe Sainsbury's se soit senti obligé, comme d'autres supermarchés, de rembourser des millions de livres d'aides publiques n’a rien arrangé. Le gouvernement avait octroyé à la chaîne un allégement de l’impôt foncier de 440 millions de livres sterling l'année dernière, mais plusieurs détaillants ont ensuite été critiqués pour avoir continué à verser des dividendes aux actionnaires. 


Donc, pour 232 millions de livres de dividendes, elle a reversé 440 millions. Aujourd'hui, le groupe réaffirme que « les actionnaires ne devraient pas supporter tout l'impact à court terme du coronavirus sur la société » et versera également un dividende final, rapporte The Guardian.


Sainsbury's prévoit d'ores et déjà des bénéfices plus élevés cette année, mais reste « prudent » quant aux perspectives économiques. Le groupe se prépare néanmoins à un été festif au cours duquel le comportement des clients devrait enfin commencer à se normaliser.