Tesco s’attaque aux emballages superflus

Tesco gaat strijd aan tegen overtollige verpakkingen

Tesco intensifie ses efforts pour lutter contre les emballages jetables et a l’intention de bannir les marques qui ne s’adaptent pas à ses exigences.


S’adapter ou disparaître

En mai dernier Tesco avait déjà remis à ses fournisseurs une liste mentionnant les matériaux préconisés pour les emballages. Mais les consommateurs étant de plus en plus conscients des dommages environnementaux que peuvent entraîner les emballages plastiques, l’enseigne a décidé d’augmenter la pression. Le CEO Dave Lewis a laissé entendre que les produits pourvus de trop d’emballages non-recyclables n’auraient plus leur place dans les rayons de la plus grande chaîne de supermarchés du Royaume-Uni, lit-on dans le journal The Guardian.


« Il est clair que l’emballage des produits de consommation est excessif depuis bien trop longtemps », souligne Lewis. « Il nous est tous arrivé en ouvrant un paquet de céréales pour petit-déjeuner de nous étonner de la différence entre la grandeur du sac et de la boîte. Ou d’ouvrir un sachet de chips et de nous demander pourquoi l’emballage est deux fois plus grand que le contenu. »


Mesures gouvernementales

En outre Lewis a également annoncé que les produits de marques maison devraient eux aussi répondre aux nouvelles exigences. Par exemple : le plastique noir, utilisé pour les repas pour micro-ondes, qui est difficile à recycler, sera supprimé d’ici la fin de l’année.


La démarche de Tesco reflète l’opposition grandissante de l’opinion publique face aux emballages plastiques, ce qui a incité le gouvernement britannique à prélever une taxe sur les sachets en plastique jetables. En outre les autorités envisagent d’autres mesures, notamment un système de consigne pour les bouteilles.