Trois apps contre les pertes alimentaires

Trois apps contre les pertes alimentaires

Une récente tendance de la lutte contre les pertes alimentaires réside dans les apps mobiles attirant l’attention des shoppers sur les denrées quasi périmées. 

 

Win-win-win

Selon l’endroit où ils se trouvent, l’app indique aux consommateurs où ils peuvent trouver des produits à prix réduit parce que leur date limite de conservation est proche. Les supermarchés peuvent ainsi promouvoir leurs ventes rapides. Les consommateurs, quant à eux, peuvent faire de bonnes affaires tout en ayant l'agréable sentiment de contribuer à une chaîne alimentaire plus durable. L’éditeur, enfin, encaisse une commission des supermarchés participants. Une solution ‘win-win-win’, en quelque sorte! 

 

1. L’app ‘Afgeprijsd’

 

Qui/Quoi ? 

L’app Afgeprijsd (« Produits démarqués ») est une initiative de l’entreprise néerlandaise NoFoodWasted. Depuis sa fondation voici deux ans, cette start-up s’est fixé pour objectif de faire du gaspillage alimentaire un choix délibéré. August de Vocht crée des applications innovantes qui permettent d’éviter le gaspillage de nourriture, et offrent des avantages à toutes les parties concernées. 

 

Spécificité ? 

Depuis peu, l’app comporte également une liste d’achats associée à l’aperçu en temps réel des produits dans le supermarché et pouvant être partagée avec la famille, les amis et les connaissances. “Avec une liste d’achats, le consommateur fait plus attention. Car si vous savez ce dont vous avez besoin, vous achetez moins de produits.” 

 

Succès ? 

L’app Afgeprijsd a été lancée avec succès dans plus de 50 supermarchés de 5 chaînes différentes dans 4 provinces néerlandaises. “L’objectif est de l’introduire dans 300 supermarchés en l’espace d’un an, d'être actif en Belgique et en Allemagne d’ici 2 ans, et d'atteindre une utilisation dans 2 800 magasins européens d'ici 3 ans”, déclare August De Vocht.

 

 

2. Zéro-Gachis  


Qui/Quoi ? ​ 

Une initiative française de deux jeunes Bretons, les frères Paul-Adrien et Christophe Menez. Pour professionnaliser la communication souvent informelle concernant les ventes rapides dans le supermarché, ils ont d'abord lancé un site Web, puis une app et aujourd'hui du matériel POS. 

 

Spécificité ? 

Zéro-Gachis a développé un système intelligent qui imprime automatiquement des étiquettes de vente rapide à prix réduit d’après leur date de péremption. Le concept prévoit en outre une zone Zéro-Gachis avec un branding reconnaissable dans le magasin, qui regroupe tous les produits à prix réduits. 

 

Succès ? 

Pour l'heure, plus de 100 supermarchés français participent au service. Les magasins franchisés d’E.Leclerc, Carrefour, Intermarché, Système U, etc. sont aussi de la partie. L’app a également été lancée en Espagne. L’entreprise française a indiqué plus tôt cette année qu’elle cherchait des partenaires en Belgique.

 

 

 

3. Rekub

 

Qui/Quoi ?

Fondée par Ellien Stinissen et Marijke Dejongh, Rekub est une ASBL flamande dont l’objectif est de réduire le gaspillage de nourriture. Pour ce faire, elle a notamment implanté un restaurant ‘pop-up’ à Anvers qui ne vend que des aliments ayant dépassé leur date de péremption au supermarché (Albert Heijn et Bio-Planet) ou chez des agriculteurs (bio) locaux. Aujourd’hui, l’association lance aussi une app axée sur le gaspillage alimentaire. 

 

Spécificité ?

Rekub est une association idéaliste. Son app est dès lors totalement gratuite, y compris pour les supermarchés et magasins spécialisés (boulangers, bouchers, épiciers,…) participants. L’objectif est que les commerçants indiquent dans l’app quels produits ils veulent vendre à prix réduit, de sorte que les shoppers puissent passer le jour même pour acheter les aliments concernés. 

 

Succès ? 

Il est encore trop tôt pour le dire. L’app est en cours de lancement dans les régions d’Anvers, Bruxelles et Gand. Les commerçants intéressés peuvent s’y inscrire.