Unilever s’attaque au gaspillage alimentaire

Unilever s’attaque au gaspillage alimentaire

Grâce à son programme ‘Wise up on Waste’ Unilever entend réduire la quantité de nourriture jetée par les restaurateurs et les traiteurs. Une prise de conscience et quelques mesures simples peuvent diminuer le gaspillage alimentaire de 90%.

Jusqu’à 90% de gaspillage en moins

L’application de ce programme par quatre chefs en Belgique, quatre chefs aux Pays-Bas et un chef en France, s’est d’ores et déjà avérée très positive, indique Unilever. Cette initiative permet également d’énormes économies financières : une tonne d’aliments jetés coûte facilement 2.000 euros en frais de traitement des déchets et en taxes.


Le programme d’Unilever commence par l’inventorisation des déchets alimentaires en cuisine, car souvent les restaurateurs n’ont pas conscience de l’ampleur du problème. Après un audit le chef d’un restaurant d’une maison de repos à Dilbeek, s’est rendu compte qu’il ne jetait pas 3 à 4 kg de nourriture, comme il le pensait, mais bien 7kg. En pesant méticuleusement le contenu de chaque assiette et en y disposant moins de garniture, le chef en question a pu réduire ses déchets alimentaires de pas moins de 90%.


Le consommateur tolère de moins en moins le gaspillage

Après cette analyse quantitative, le programme d’Unilever propose quelques mesures simples et pratiques afin de mieux gérer la production de déchets en cuisine : chez un traiteur d’Erpe-Mere par exemple le simple fait d’utiliser une trancheuse à charcuterie mieux aiguisée ou  de ne pas jeter les cœurs de choux-fleurs et de concombres, mais de les utiliser pour la soupe, peut contribuer à réduire les déchets.

 

Une enquête menée auprès de 4000 consommateurs dans  huit pays par Unilever Food Solutions démontre que les consommateurs sont de moins en moins tolérants face au gaspillage alimentaire : selon ce sondage, 66% des répondants occidentaux se disent préoccupés par les déchets alimentaires. En Chine, au Brésil et en Turquie ce pourcentage atteint 90%. Unilever commercialise notamment les marques Knorr, Amora, Becel, Solo, Lipton et Bi-Fi.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top