Vente d’alcool interdite dans les night-shops durant la Coupe du monde

Vente d’alcool interdite dans les night-shops durant la Coupe du monde

Durant la Coupe du monde de football les night-shops dans le centre de Bruxelles ne seront pas autorisés à vendre de l’alcool entre 22 heures et 7 heures du matin. C’est ce qu’a décidé le conseil communal, au grand mécontentement de l’organisation des indépendants SNI.

Interdiction de vente et non pas d’emporter de la boisson avec soi

L’interdiction de vente d’alcool durant la nuit est valable pour le quartier Centre, dont font partie la zone UNESCO (Grand-Place et alentours), le boulevard Anspach, la place Saint-Géry et la place Sainte-Catherine. Le bourgmestre Yvan Mayeur (PS) précise qu’il s’agit d’un test qui sera ensuite évalué. Les villes de Mons, Louvain et Liège ont déjà fait l’objet d’une interdiction similaire précédemment, indique-t-il.


A noter qu’il s’agit uniquement d’une interdiction de vente, car les supporters lors des matchs sont autorisés à emporter leurs propres boissons pour les consommer sur place.


« L’action vise uniquement les night-shops »

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) se dit indigné de la décision du conseil communal. Même si l’organisation condamne fermement les nuisances liées à la consommation excessive d’alcool, elle estime que cette interdiction ne résoudra rien, car « chacun pourra en toute liberté emporter de l’alcool avec soi lors des matchs de foot. Il est clair que cette action vise uniquement les night-shops. Durant la coupe du monde les clients se procureront leurs boissons plus tôt dans la journée ou ailleurs », affirme Christine Mattheeuws, présidente du SNI.


Le SNI se demande pourquoi les commerçants sont à nouveau dans le collimateur : « C’est d’abord au consommateur d’avoir un comportement raisonnable par rapport à l’alcool. C’est trop facile de mettre toute la responsabilité sur le dos des commerçants », conclut-elle.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top