EDC reprend les sites web de Beate Uhse (Pabo)

EDC neemt online activiteiten Beate Uhse (Pabo) over

Les sites web du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques et maison-mère de Pabo, ont été repris par EDC, actif dans le même secteur. Les dix magasins physiques de Pabo en Belgique ne font pas partie de cette reprise : pour l’instant leur sort est incertain.


Uniquement les activités en ligne

Ce mardi Pabo, propriété du groupe allemand  Beate Uhse, a été déclaré en faillite pour la deuxième fois. Les webshops ont d’ores et déjà trouvé un repreneur : EDC, qui via le site EasyToys.nl vend déjà des articles érotiques, reprend les différents webshops de Beate Uhse, à savoir Pabo.nl, Pabo.be, Beate-Uhse.com et AdametEve.fr. L’opération devrait être finalisée avant la fin de ce mois.


Ce qu’il adviendra des magasins physiques n’a pas encore été précisé, toujours est-il qu’ils ne font pas partie de la reprise et que leur avenir est donc très incertain. Aucune précision non plus concernant le nombre d’employés que compte reprendre le nouveau propriétaire.


Acteur européen

Avec quelque 100.000 visiteurs par jour, EasyToys.nl est le plus grand site d’accessoires érotiques aux Pays-Bas, ayant généré un chiffre d’affaires de 21 millions d’euros en 2018. L’entreprise dit réaliser d’excellentes ventes aussi en Belgique. Grâce à la reprise des activités en ligne du groupe allemand, EDC deviendra l’un des plus grands vendeurs en ligne d’articles érotiques en Europe. En outre l’entreprise dispose d’un site de production en Chine.


« Ces dernières années EDC a connu une énorme croissance, ce qui nous donne des opportunités de nous développer à l’international. Nous sommes heureux d’avoir racheté les activités e-commerce du groupe Beate Uhse, qui en Europe est une marque forte avec une part de marché importante notamment en France (44%) et en Allemagne (20%) », commente le propriétaire et directeur Eric Idema.