Hema veut tester son concept espagnol aux Pays-Bas

Hema veut tester son concept espagnol aux Pays-Bas

Hema a l’intention de tester aux Pays-Bas le concept de magasin que la chaîne utilise en Espagne.  Les consommateurs espagnols achètent davantage que les hollandais.  Le concept sera préalablement testé dans six magasins.

Des magasins plus spacieux

Un aspect important du concept espagnol, et qui est également appliqué en France, est de remplacer les rayons à mi-hauteur, typiques aux magasins néerlandais, par des tables de présentation basses.  D’autre part, on utilisera davantage les parois pour pouvoir présenter de façon ordonnée une grande quantité de produits dans des espaces plus petits.  Il faudra néanmoins réduire la gamme à cause de cet agencement élargi.


 « Les clients doivent pouvoir constater en un coup d’œil quels sont les produits que nous proposons », précise le CEO Tjeerd Jegen au journal Het Financieele Dagblad.  « La question la plus posée aux Pays-Bas est celle de savoir où se trouve quelque chose. »  Par ailleurs, les magasins du nouveau concept sont aménagés en ‘mondes’ : habitation, cuisine, bébé & enfant ainsi que beauté & soins.  A l’intérieur de ces mondes, les produits sont regroupés selon certains moments de la vie du client.

 
« Rien d’irréfléchi »

Jegen souhaite introduire ce concept aux Pays-Bas parce que les clients Hema à l’étranger dépensent en moyenne davantage par visite qu’en Hollande.  De plus, Hema à l’étranger n’est pas vraiment un magasin où les clients font un achat bien spécifique, mais plutôt une chaîne où ils veulent s’inspirer et se faire surprendre.  « Aux Pays-Bas, le thé ne se trouve pas dans le rayon avec les tasses et les soucoupes, mais en agissant de la sorte, vous distrayez les gens qui entrent dans le magasin uniquement pour acheter du thé en leur proposant quelque chose qui accompagne le thé. »


Cette année, le nouveau concept sera testé dans six magasins.  « Nous ne voulons rien faire d’irréfléchi et déployer un concept sans considération préalable », précise Jegen.  « Nos clients sont habitués au fait que les chaussettes se trouvent dans le rayon chaussettes, et que les sous-vêtements se trouvent dans le rayon sous-vêtements, peu importe la taille adulte ou enfant.  Il n’est peut-être pas nécessaire de chambouler cette organisation puisque les gens sont habitués à cet aménagement. »