La Pologne introduit progressivement les fermetures de magasins le dimanche

La Pologne introduit progressivement les fermetures de magasins le dimanche

La Pologne introduit progressivement les fermetures de magasins le dimanche
Shutterstock

Pour la 1ère fois depuis la chute du communisme, la Pologne restreint le shopping dominical dans le retail.  L’interdiction se mettra en place progressivement, mais est déjà mal accueillie par les consommateurs, les commerçants et les travailleurs.

L’interdiction de faire son shopping le dimanche

La Pologne, traditionnellement l’un des pays catholiques les plus sévères d’Europe, promulgue une loi qui mènera à une interdiction complète du commerce le dimanche.  Les travailleurs ont droit à un ‘quality time’ entre amis et en famille, selon le syndicat Solidarité qui a trouvé un soutien à son projet de loi dans les milieux catholiques et conservateurs.
 
Cependant, la nouvelle loi soulève beaucoup de controverse.  L’opposition libérale craint une perte d’emploi, surtout pour les étudiants qui ne savent travailler que les week-ends. Selon l’association syndicale de coordination, les employés fixes auront également beaucoup plus de travail les vendredis et les samedis.

 
Cela touche surtout les acteurs majeurs 

La fermeture obligatoire le dimanche aura probablement un impact majeur sur les grands retailers et sur les retailers étrangers dont l’essentiel de leurs revenus provient des visites des centres commerciaux de la périphérie urbaine les dimanches.  La bonne nouvelle : il est temps de déployer des stratégies alternatives puisque l’interdiction se fera progressivement.  Ainsi, le nombre de dimanche par mois durant lesquels les magasins sont ouverts, sera réduit à 2 en 2018, à 1 en 2019 pour ensuite disparaître complètement en 2020.

Par contre, la controverse politique au sujet de cette loi polonaise et la tendance européenne à accroître la liberté commerciale au lieu de la restreindre, donnent à penser qu’il est peu certain qu’une interdiction totale sera réellement effective.  Un autre ancien pays communiste ne représente pas un exemple en la matière : en 2015, la Hongrie interdisait le shopping le dimanche et cette loi fût abandonnée encore la même année.  Il est peu probable que les Polonais, les deuxièmes plus grands travailleurs d’Europe, abandonnent si facilement les petits voyages commerciaux du dimanche.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Blokker décapité : le CEO du Holding et le CEO de Belgique quittent le navire

24/04/2018

La fin semble proche pour l’enseigne et le holding néerlandais Blokker. Ce mardi le CEO Casper Meijer a annoncé qu’il quitterait Blokker Holding fin juin. Quant au CEO du Belux, Bernd Bosch, il démissionne dans l’immédiat.

Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.