Le Black Friday fonctionne mieux (en ligne) que les soldes

Le Black Friday fonctionne mieux (en ligne) que les soldes
Photo: Shutterstock

Le Black Friday fait-il mieux que les soldes ? L'année dernière, le Black Friday a rapporté en ligne et en un jour 63% de plus que toute la première semaine de soldes. Selon BeCommerce, novembre est le mois des bonnes affaires.

 

Deux tiers dans les magasins

Novembre est l'un des mois d'achat les plus importants de l'année, estime l'association professionnelle des commerçants en ligne BeCommerce. L'année dernière, en Belgique, les achats en ligne ont été plus nombreux en novembre que pendant les autres mois de l'année, selon le Market Monitor de l'organisation. 


Aujourd’hui, le Black Friday fait même mieux que les soldes : l'année dernière, les ventes réalisées lors de ce jour de promotions ont atteint 137,5 millions en Belgique, soit pas moins de 63% de plus que le chiffre d'affaires de la première semaine des soldes. Les magasins physiques bénéficieraient également du succès des jours de promotions venus des Etats-Unis : deux tiers du chiffre d’affaires du Black Friday est réalisé dans les magasins physiques, soit  95,3 millions d'euros l'année dernière. C’est 21,2% de plus qu’un an plus tôt.

 

Pression de fin d’année en novembre

La popularité est incontestablement croissante : l'année dernière, le Black Friday a rapporté un tiers de plus qu'en 2018. Cette année, BeCommerce attend encore plus des promotions de novembre, au vu du succès du commerce électronique en cette période de coronavirus. « Nous prévoyons un automne très chargé pour nos partenaires et nous invitons les consommateurs et les boutiques en ligne à en tenir compte : commandez à temps et prévoyez des alternatives pour la livraison », indique Sofie Geeroms, directrice générale.


« Des retards étant possibles, étalez vos actions de promotions de manière à ce que les commandes soient les plus étalées possible et que les consommateurs puissent commander à temps, communiquez avec le client, communiquez au sujet des commandes et mettez en place des alternatives pour la livraison », avertit également l'association professionnelle des coursiers. L'année dernière, le nombre de colis livrés a augmenté de 15% en novembre, et cette année les livreurs comptent sur « la pression de fin d’année ».