Supra Bazar : la plus grande affaire de fraude fiscale du pays se profile

Supra Bazar : la plus grande affaire de fraude fiscale du pays se profile
Supra Bazar

Une imposition de plusieurs millions plane au-dessus de Supra Bazar. La famille propriétaire des « one-stop-shops » de Flandre occidentale risque de perdre l'entièreté de sa fortune dans le cadre d'une enquête judiciaire pour fraude fiscale.

 

Plus de secrets

Les propriétaires de la chaîne de magasins Supra Bazar en Flandre occidentale, les frères et sœurs Geert et Nadine Vanhalst, font l'objet d'une enquête judiciaire en passe de devenir le plus grand dossier fiscal de Belgique. La famille pourrait bien perdre l'entièreté de sa fortune, estimée à environ 250 millions d'euros.


Rien dans les déclarations fiscales des enfants de Marcel Vanhalst, un cultivateur de lin originaire de Gullegem qui s'est lancé dans les magasins en 1964, ne laissait présager d’une telle réussite. Ce n'est que lorsque le fisc du Grand-Duché de Luxembourg a fourni aux autorités fiscales belges des informations mises à jour sur ses compatriotes, conformément aux nouvelles règles de transparence, que le château de cartes a commencé à s’écrouler.


Les montages financiers à l'étranger, jusqu’ici invisibles, sont désormais exposés. Les enquêteurs ont ainsi découvert des flux d'argent au Luxembourg, mais aussi à Malte et aux îles Vierges, et même une tentative de fonder une nouvelle banque à l'île Maurice. Quant à la possibilité de bénéficier d'une amnistie fiscale en 2016, moyennant un paiement de 35 %, la famille ne s’est pas exprimée.

 

Quadruple enquête

L'enquête, lancée dès 2019 directement par le parquet en raison de l’échelle, avait été suivie de perquisitions au domicile de la famille et au siège de Supra Bazar. En décembre dernier, une commission rogatoire s’est également rendue au Luxembourg chez le conseiller, Francis Ferrant, preuve que l’enquête est toujours pleinement en cours.. L'enquête porte sur des soupçons de blanchiment d'argent, de fraude fiscale, de fraude à la TVA et fraude au droit de succession. C’est ce que rapporte De Standaard.


Il semble que le fisc veuille faire de ce dossier un exemple : en ouvrant une enquête pénale pour blanchiment d'argent, il ne peut y avoir prescription des faits. D'autres pourraient également être poursuivis de la sorte à l'avenir. L'Inspection spéciale des impôts peut d’ores et déjà exiger 40%, tandis que le parquet demande un minimum de 20% supplémentaires, rapporte De Standaard. Par le passé, des fortunes entières ont déjà été confisquées. Dans un tel cas de figure, les détaillants de Flandre occidentale entreront dans l'histoire comme les auteurs de la plus grande affaire de fraude fiscale de notre pays.
 

Supra Bazar possède cinq grands magasins, tous situés en Flandre occidentale, avec comme slogan « Je vindt er alles » (« Vous y trouvez tout »). Les magasins non alimentaires proposent une gamme de produits particulièrement large, du matériel de bricolage au mobilier et aux produits de soins.