Unilever profite de la reprise de la demande en Asie

Shutterstock.com

Sous l’impulsion d’une forte demande en Chine et en Inde, Unilever a enregistré une nouvelle hausse de son chiffre d’affaires au premier trimestre. La branche Alimentation a enregistré de très bons résultats, notamment les crèmes glacées à consommer à domicile.

 

Des pertes de change ont raison de la croissance

Le chiffre d’affaires sous-jacent d’Unilever a progressé de 5,7% au cours des trois premiers mois de l’année. Mais le chiffre d’affaires rapporté de 12,3 milliards d’euros est un recul de 1% par rapport à l’an dernier en raison d’effets de change négatifs.

 

La division Alimentation a gagné 9,8%, principalement grâce à la hausse de la demande de crème glacée. La majorité de ces crèmes glacées sont consommés à domicile, bien que le canal out-of-home présente également des signes de redressement. La croissance de ce segment (+4%) est presque entièrement à mettre au crédit de la Chine. Bien sûr, Unilever bénéficie également d’une base de comparaison favorable ; les ventes n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise.

 

La division Détergents et Lessives enregistre également une croissance significative avec une hausse du chiffre d’affaires sous-jacent de 5,9%. Côté Hygiène et Soins, la croissance atteint 2,3%. Unilever a vendu beaucoup plus de shampooings et de produits de soins de la peau, alors que les ventes de déodorants se sont contractées d’environ 20%, rapporte NU.nl.

 

L’augmentation du chiffre d’affaires est principalement due à la reprise de la demande en Chine et en Inde (+9,9%). La croissance est nettement plus faible aux États-Unis (+4,3%) et le chiffre d’affaires est même en baisse en Europe.